16 avril 2015
Randonnée pour la sclérose en plaques le 26 avril
Par: Jennifer Blanchette
La Randonnée de l’espoir pour la sclérose en plaques aura lieu le 26 avril. Dans l’ordre habituel : Alain Leclerc, conseiller et maire suppléant, Nadine Maheux, Jean-Paul Nault, Ginette Beaulieu et Jacynthe Daigle, directrice de la Sclérose en plaques St-Hyacinthe-Acton.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Randonnée de l’espoir pour la sclérose en plaques aura lieu le 26 avril. Dans l’ordre habituel : Alain Leclerc, conseiller et maire suppléant, Nadine Maheux, Jean-Paul Nault, Ginette Beaulieu et Jacynthe Daigle, directrice de la Sclérose en plaques St-Hyacinthe-Acton. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Vivre au quotidien avec la sclérose en plaques comporte beaucoup de ­limitations et afin de continuer à aider les personnes souffrant de cette ­maladie dégénérative, l’organisme ­Sclérose en plaques St-Hyacinthe-­Acton (SEPSHA) invite les Maskoutains à la Randonnée de l’espoir le 26 avril.

« Cette 16e randonnée sera assurément un événement festif et symbolique! » a lancé d’entrée de jeu la directrice de ­SEPSHA, Jacynthe Daigle.

Le coup d’envoi de cette marche, à ­laquelle participent des centaines de ­citoyens chaque année, sera donné à 10 h au centre communautaire Douville.

Les marcheurs pourront cheminer sur les parcours de 1 km, 1,5 km et 2,5 km ou encore effectuer une grande randonnée de 5 km. De l’animation, des prix ainsi qu’un repas sont aussi au menu de cette journée de l’espoir.

L’objectif financier a été fixé à 15 000 $ cette année, une somme qui sera ­facilement atteinte, croit Mme Daigle.

« Avec les dons, l’association pourra continuer d’améliorer la qualité de vie des personnes de la région de Saint-­Hyacinthe-Acton ainsi que les services offerts. Nous offrons des cours de yoga, d’aquaforme, d’art thérapie, des ­rencontres individuelles ou de groupe et toutes sortes d’activités à la demande des membres », explique-t-elle.

La SEPSHA regroupe, sur son ­territoire, 160 membres souffrant de cette maladie dégénérative du système nerveux.

« La sclérose en plaques, c’est le cerveau qui ne donne pas le message à une partie du corps pour qu’elle bouge. Les autres symptômes sont des troubles de ­mémoire, de langage, une grande fatigue et le fait d’avoir les pieds lourds. On ne meurt pas de cette maladie, mais on doit apprendre à vivre avec les limitations qu’elle impose », souligne Jacynthe Daigle.

Pour s’inscrire à la 16e Randonnée de l’espoir, il suffit de consulter le site ­Internet www.scleroseenplaques.me ou encore de téléphoner au 450 773-6285.

image