29 mars 2018
Boxe
Raphaël Courchesne veut s’imposer au Casino
Par: Maxime Prévost Durand
Raphaël Courchesne disputera son deuxième combat professionnel samedi contre le Mexicain Luis Acuna Rojas. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Raphaël Courchesne disputera son deuxième combat professionnel samedi contre le Mexicain Luis Acuna Rojas. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après une entrée en matière réussie chez les professionnels en février, le Maskoutain Raphaël Courchesne voudra s’imposer de nouveau le 31 mars alors qu’il remontera dans le ring lors d’un gala de la série « l’Antre du tigre » de son promoteur, Eye of the Tiger, au Casino de Montréal.

Publicité
Activer le son

Celui qui a célébré son 19e anniversaire de naissance hier aura rendez-vous avec le Mexicain Luis Acuna Rojas (2 victoires et 1 défaite) dans un combat de quatre rounds chez les mi-moyens.

Lors de sa première sortie, Courchesne avait battu un autre Mexicain, Luis Ernesto Granados, par décision unanime. Cette fois, il n’entend pas se rendre jusqu’à la limite du combat. « J’aimerais avoir un knockout », lance-t-il dès le début de l’entrevue accordée au COURRIER, à un peu plus d’une semaine du duel.

Même s’il n’a jamais été inquiet à son premier combat chez les pros, le Maskoutain a pu prendre en note quelques points sur lesquels travailler pour s’améliorer en tant que boxeur.

« Ce qui est ressorti, c’est que je dois être plus patient. J’avais voulu partir trop fort, se souvient-il. Je crois que c’est normal lors d’un premier combat, mais je compte être plus patient lors du prochain. Je veux prendre bien le temps de m’imposer et travailler plus en combinaison. »

Malgré son jeune âge, Raphaël Courchesne présente déjà une maturité physique bien développée, avec un gabarit imposant pour la catégorie dans laquelle il évolue. « Mon meilleur atout est ma force de frappe », souligne-t-il.

Depuis qu’il a joint les rangs d’Eye of the Tiger en début d’année, Courchesne s’entraîne six jours par semaine, soit trois entraînements de boxe à Montréal avec l’entraîneur Mike Moffa, trois entraînements au Club de boxe de Saint-Hyacinthe et trois séances de préparation physique.

« C’est vraiment bénéfique de m’entraîner à Montréal. Ça fait seulement deux mois et j’ai vraiment pris un step, surtout au niveau de la forme physique, mais aussi au niveau de la boxe en faisant du sparring avec des gars comme Mathieu Germain et Dierry Jean. »

Le contrat qui le lie présentement à Eye of the Tiger est une entente de quatre combats, ce qui signifie qu’il est assuré de deux autres combats après celui du 31 mars. Si tout va bien, il devrait les avoir tous disputés cette année.

En plus de Raphaël Courchesne, Steven Butler, Custio Clayton (champion WBO International des mi-moyens) et Batyr Jukembayev feront notamment partie des boxeurs en action lors du gala présenté au Casino de Montréal. 

image