18 juin 2015
Ray-Marc Dumoulin nommé à l’Ordre national du Québec
Par: Martin Bourassa
Ray-Marc Dumoulin nommé à l’Ordre national du Québec

Ray-Marc Dumoulin nommé à l’Ordre national du Québec

Ray-Marc Dumoulin a été nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec par le premier ministre Philippe Couillard, en compagnie de 34 autres personnalités québécoises. Photo Ordre national du Québec ©

Ray-Marc Dumoulin a été nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec par le premier ministre Philippe Couillard, en compagnie de 34 autres personnalités québécoises. Photo Ordre national du Québec ©

Le Maskoutain Ray-Marc Dumoulin figure parmi les 35 personnalités québécoises qui viennent d’être nommées ou promues à l’un des trois grades de l’Ordre national du Québec. Il s’agit de la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec.

Cet ancien directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe et ancien conseiller municipal de la Ville de Saint-Hyacinthe a été décoré du grade de Chevalier lors d’une cérémonie protocolaire qui s’est déroulée mardi, à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement à Québec.

Il était aux côtés d’une trentaine d’autres personnalités qui ont fait leur marque au niveau politique, économique, culturel ou communautaire et qui ont contribué à l’avancement et au rayonnement de la société québécoise.

Parmi ceux et celles qui ont accédé à l’Ordre national du Québec en compagnie de M. Dumoulin, on retrouvait entre autres Marina Orsini, Francine Ruest Jutras, Henri Brun, Michel Côté, Marc Laurendeau ainsi que les frères Alain et Laurent Lemaire.

« Les nominations à l’Ordre national du Québec témoignent de toute l’admiration et de la gratitude des Québécoises et des Québécois envers celles et ceux qui, à leur manière, nous font avancer en tant que société et permettent au Québec de rayonner, ici comme ailleurs », a mentionné le premier ministre Philippe Couillard.

M. Dumoulin est seulement le deuxième Maskoutain en 30 ans à être nommé à l’Ordre national du Québec. Seul le réputé marathonien Gérard Côté avait mérité pareil honneur avant lui, en 1989. « Je viens de vivre une journée extraordinaire, j’en suis encore tout ému, a confié M. Dumoulin au lendemain de la cérémonie. Le protocole, tout le décorum, c’est impressionnant et quelque chose à vivre croyez-moi. »

Encore plus impressionnant a été de se retrouver parmi une brochette de personnalités triées sur le volet. « Quand je regardais autour de moi, j’avais du mal à réaliser que j’étais à ma place, car la majorité des personnalités qui ont été honorées se sont démarquées au niveau national, à plus grande échelle que moi. C’est un peu particulier tout cela et je ne remercierai jamais assez tous les organismes qui ont soutenu ma candidature et qui ont permis qu’un pareil honneur me soit décerné. Sans l’appui du milieu maskoutain, cela n’aurait pas été possible. »

La candidature de M. Dumoulin avait été parrainée localement par Guy Gagné et Serge Cloutier, d’anciens collègues du Cégep de Saint-Hyacinthe, ainsi que par France Guilmain, directrice artistique du Centre des arts Juliette-Lassonde.

Ils étaient tous à Québec mardi, en compagnie de l’épouse de M. Dumoulin, Pauline, de ses enfants Marc, David et Isabelle, ainsi que de la conjointe de Marc.

« Je dois mon implication à ma femme et à mes enfants, ce sont eux qui méritent cet insigne », a mentionné l’heureux Chevalier qui devra maintenant apprendre à composer avec tout le protocole qui vient avec les trois formats d’insigne de l’Ordre national qu’il a reçus, dont une pour les grandes occasions.

Un homme impliqué

Il s’agit du couronnement d’une carrière prolifique et d’un engagement communautaire de tous les instants pour ce grand Maskoutain de 78 ans qui a été de tous les comités et à toutes les instances depuis qu’il s’est installé à Saint-Hyacinthe en 1962.

Au niveau professionnel, il a fait carrière dans le monde de l’éducation, principalement au Cégep de Saint-Hyacinthe où il a été cadre pendant 25 ans, dont directeur général de 1984 à 1994. Son engagement s’est aussi manifesté dans le milieu communautaire au sein d’une multitude d’organismes, comme le Centre de bénévolat, la bibliothèque, le Rendez-vous des papilles et la Fondation Denis-Chartier.

De 2000 à 2009, il a également été conseiller municipal à la Ville de Saint-Hyacinthe.

L’an dernier, M. Dumoulin avait également mérité une autre distinction digne de mention en recevant la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour les aînés, en reconnaissance de son engagement bénévole. En entrevue, il avait mentionné que cette médaille n’était pas tant la conclusion de quelque chose, qu’un signe d’encouragement à poursuivre son engagement communautaire. « J’ai encore envie de m’impliquer et de faire des choses, mais à mon rythme et selon mes intérêts. Tant que j’aurai la santé, je vais donc continuer de faire mon possible », avait-il confié au COURRIER.

Rappelons que chaque automne, un appel public de candidatures est lancé sur le Web et dans les médias. Après évaluation des candidatures, le Conseil de l’Ordre national du Québec recommande au premier ministre les nominations de l’année, qui sont officialisées par décret gouvernemental. Fondé en 1984, l’Ordre national du Québec est la plus prestigieuse reconnaissance décernée par l’État québécois.

image