11 octobre 2018
Québec 2018 sous la loupe
Raz-de-marée caquiste dans Saint-Hyacinthe
Par: Martin Bourassa
Réélue le 1er octobre dans le comté de Saint-Hyacinthe, la caquiste Chantal Soucy n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires.Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Réélue le 1er octobre dans le comté de Saint-Hyacinthe, la caquiste Chantal Soucy n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires.Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La vague caquiste qui a déferlé sur tout le Québec le soir du 1er octobre n’en était pas vraiment une dans la circonscription de Saint-Hyacinthe, car il aurait été beaucoup plus juste de parler d’un véritable raz-de-marée bleu poudre chez nous.

Si la victoire de la candidate et députée sortante Chantal Soucy n’a jamais fait de doute et s’est rapidement concrétisée dès le dépouillement des premières boîtes de scrutin, son ampleur et sa domination sur l’ensemble du comté font écarquiller bien des yeux.
Pour le bénéfice de nos lecteurs et conforme à une tradition désormais bien établie et attendue par plusieurs, nous publions aux pages 20 et 21 de la section Affaires le résultat électoral détaillé de la circonscription de Saint-Hyacinthe.

Ce grand tableau permet en un clin d’œil de prendre toute la mesure du balayage caquiste, tant la domination de Chantal Soucy saute aux yeux.

Pour amorcer son second mandat, la députée peut se vanter d’avoir des appuis solides dans toutes les municipalités de la circonscription, à défaut de faire l’unanimité auprès de tous les électeurs. De façon plus précise, on constatera que Mme Soucy s’est imposée dans la presque totalité des 149 bureaux de vote réguliers qui étaient accessibles dans la journée du 1er octobre.

En fait, une seule petite boîte lui a échappé, soit celle du bureau de vote 10 dans le secteur de Saint-Thomas-d’Aquin. Dans celle-ci, c’est la candidate libérale Annie Pelletier qui lui a ravi la première place et l’a empêchée d’obtenir un score parfait. La libérale y a obtenu 134 votes, comparativement à 33 pour la caquiste, bonne troisième dans la boîte 10 puisque le péquiste Daniel Breton y a reçu 48 votes.

On retiendra aussi que Chantal Soucy a réussi à s’imposer facilement à La Présentation, lieu de résidence de M. Breton, où elle s’est imposée dans les cinq bureaux, chaque fois devant son adversaire péquiste. Mme Soucy a d’ailleurs réussi à obtenir une majorité de 418 votes à La Présentation. Elle a aussi fait des ravages du côté de Saint-Liboire, Saint-Dominique, Saint-Damase et Saint-Pie, où sa majorité a été de 1020 voix devant le péquiste Breton et la candidate de Québec solidaire, Marijo Demers.

À cet endroit, ces deux derniers candidats ont terminé sur un pied d’égalité au second rang avec une récolte de 381 voix chacun.

Les exceptions

La domination de Mme Soucy se retrouve également dans les boîtes des bureaux de vote par anticipation, ainsi que celles itinérantes où il y a eu certains regroupements exercés par le Directeur général des élections. La caquiste a triomphé pratiquement partout. Seulement trois bureaux spéciaux lui ont échappé, à savoir le vote au domicile de l’électeur, le vote en hébergement ainsi que le vote hors circonscription, ce dernier ayant favorisé la candidate de Québec solidaire. Sans véritable surprise, les deux autres ont favorisé la candidate libérale Annie Pelletier.

Participation disparate

Si, dans l’ensemble du comté, le taux de participation a atteint 71,46 %, on s’étonnera des disparités présentes à Saint-Hyacinthe et dans les municipalités rurales. Si la participation a atteint des taux de 69 et 70 % dans les villages de Saint-Simon, Saint-Barnabé-Sud et Saint-Hugues, il n’a été que de 36 % au centre communautaire Christ-Roi, de 50 % au pavillon des Loisirs Notre-Dame et de 53 % au Club de golf de Saint-Hyacinthe et à la polyvalente Hyacinthe-Delorme. La répartition des électeurs qui ont profité du vote par anticipation pour exercer leur droit de vote n’est pas accessible.

La caquiste Chantal Soucy a été élue avec 50,88 % des votes, devant la solidaire Marijo Demers (16,36 %), le péquiste Daniel Breton (15,64 %), la libérale Annie Pelletier (13,80 %) et le candidat du NPD-Québec, Luc Chulak (1,16 %).

image