11 avril 2013
Réconfortante Marie-Lise Pilote
Par: Le Courrier
Marie-Lise Pilote sera en spectacle au Centre des arts Juliette-Lassonde le jeudi 25 avril.

Marie-Lise Pilote sera en spectacle au Centre des arts Juliette-Lassonde le jeudi 25 avril.

Après trois spectacles solo et plus d’un millier de représentations en 16 ans de tournée, Marie-Lise Pilote s’offre un quatrième one-woman-show qui a pour titre « Réconfortante ».

Dans ce nouveau spectacle, Marie-Lise signe plusieurs textes en plus de faire la script-édition des textes de ses collaborateurs. C’est Dominique Lévesque, un complice de toujours, qui fait la mise en scène. La scénographie et la conception ont été confiées à Robert Boulos. Marie-Lise est une femme agréable, affable, amicale et conviviale. Mais arrive ce moment dans le spectacle où elle sera mordante et cynique.

Le titre est vraiment le reflet des propos de Marie-Lise. Après 13 ans d’absence, l’humoriste est toujours aussi douée pour l’improvisation. Elle commence sa prestation en expliquant le titre Réconfortante. « C’est comme une grosse poutine à 3 h du matin. Ça spinnera plus quand t’iras te coucher. » Elle parle également de chirurgie esthétique. « Je ne sais pas ce que je pourrais me faire refaire; c’est vrai que plus le temps passe, plus j’ai le choix. » Elle aborde aussi le monde du sport à sa façon. D’autres numéros sont fort réussis, celui de la fille des îles et leurs aventures olé olé. On retrouve aussi la Méchante qui écorche pas mal de monde, toujours aussi méchante! Autre belle performance, celui de la Bande rythmo. Le public doit faire de la postsynchronisation avec Marie-Lise. Exactement le même principe que l’émission Vie de Quartier diffusée à Radio-Canada où Marie-Lise prêtait sa voix à deux personnages. Des cubes deviennent écran où l’on projette les images d’un dessin animé et elle fait participer la salle pour faire les voix des autres personnages. Ce numéro est vraiment réussi. En deuxième partie, elle change de registre. On retrouve une femme non traditionnelle qui aime les emplois de gars. Comme à l’époque de ma Maison Rona.Puis, une opinion sur l’équité salariale, elle enchaîne avec la présence des femmes dans des métiers de gars, plusieurs bonnes lignes comme celle-ci, « Avec des femmes dans la construction, il y aurait moins de pots-de-vin, ce serait du rosé! » Marie-Lise Pilote est parfois touchante, parfois rafraîchissante, mais surtout réconfortante. À voir le 25 avril au Centre des arts Juliette-Lassonde.

image