2 mai 2013
Reconnaissance provinciale pour le Pavillon horticole écoresponsable
Par: Le Courrier
Sur la photo, dans la première rangée : Jacques Métivier, de Triovest; Claude Beaulac, de l'Ordre des urbanistes du Québec; Jean-Louis Dubé, de Qualité Habitation; Gino Chouinard, Martine Gaudreault, d'Otéra Capital; Claude Vallée, du Pavillon horticole écoresponsable de Saint-Hyacinthe; Dr Paul Fazio, de l'Université Concordia. Dans la deuxième rangée : Claude Landry, du Mouvement Desjardins; Alain Roy et Mathieu Collette, du Groupe Altus; Raphael Fischler, de l'Université McGill.

Sur la photo, dans la première rangée : Jacques Métivier, de Triovest; Claude Beaulac, de l'Ordre des urbanistes du Québec; Jean-Louis Dubé, de Qualité Habitation; Gino Chouinard, Martine Gaudreault, d'Otéra Capital; Claude Vallée, du Pavillon horticole écoresponsable de Saint-Hyacinthe; Dr Paul Fazio, de l'Université Concordia. Dans la deuxième rangée : Claude Landry, du Mouvement Desjardins; Alain Roy et Mathieu Collette, du Groupe Altus; Raphael Fischler, de l'Université McGill.

Le Pavillon horticole écoresponsable (PHE) de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) a reçu le Prix d’excellence en immobilier dans la catégorie « Innovation » au Sommet immobilier de Montréal 2013 qui s’est déroulé le 8 avril.

Publicité
Activer le son

Le PHE s’est distingué en raison de son apport à la profession horticole et de l’innovation qu’il présente sur le plan de la conception du bâtiment, par les mesures passives et actives adoptées en matière d’efficacité et de gestion de l’eau, de même que par sa mission qui favorise l’innovation technologique sur plusieurs plans.

Ce prix fait rayonner encore davantage le PHE, véritable vitrine phytotechnologique, et aura pour effet de sensibiliser le secteur de l’immobilier aux avantages de l’intégration des phytotechnologies à l’architecture et d’apporter un regard neuf sur l’horticulture de demain. Ce prix est le troisième de suite que reçoit l’ITA pour ce nouvel édifice, après la mention qu’il a obtenue dans le cadre des Trophées Innovation et Développement durable Contect 2012, dans la catégorie « Pratiques novatrices », et le prix Coup de coeur du jury du Gala Constellation 2013 de la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains. Soulignons que l’ITA, outre le nouveau Pavillon horticole écoresponsable, possède les plus importantes infrastructures horticoles destinées à l’enseignement collégial au Canada. L’Institut réunit en effet des serres de production (3 400 mètres carrés), des serres de recherche (330 mètres carrés), une pépinière (5 400 mètres carrés), de grands tunnels extérieurs (430 mètres carrés), un atelier d’aménagement (300 mètres carrés), un atelier de design et de conception (150 mètres carrés), le Jardin Daniel A. Séguin (4,5 hectares), un laboratoire de micropropagation végétale (in vitro), de même que des laboratoires d’informatique, de botanique, de phytoprotection, d’étude des sols, etc. Le Pavillon horticole écoresponsable permet à l’ITA d’intégrer de façon concrète dans ses programmes les derniers progrès techniques de nature horticole des domaines de la phytotechnologie et de l’agriculture urbaine. L’Institut met notamment à profit le PHE dans deux programmes de formation générale liés au secteur horticole, à savoir Paysage et commercialisation en horticulture ornementale et Technologie de la production horticole et de l’environnement. Le PHE permet également d’actualiser l’offre de formation continue (destinée aux adultes) de l’Institut en incorporant les nouvelles installations à son matériel pédagogique. Mentionnons qu’il sera possible, durant la saison estivale, de visiter le Pavillon horticole écoresponsable de l’ITA, qui est situé à l’entrée du magnifique Jardin Daniel A. Séguin. En effet, le circuit proposé aux personnes participant aux visites guidées du Jardin comprendra dorénavant une incursion dans le nouveau Pavillon. Pour obtenir plus d’information sur l’Institut de technologie agroalimentaire, il suffit de consulter le site Internet www.ita.qc.ca .

image