4 août 2011
Reconnecter les enfants avec la nature
Par: Le Courrier

Il fut un temps où « jouer » signifiait jouer dehors. Plus maintenant. Les enfants n’ont jamais été aussi éloignés de la nature. Dans une époque de surconsommation et d’urbanisation grandissante, les enfants d’aujourd’hui ont de moins en moins accès à des espaces verts.

publicité

Il fut un temps où « jouer » signifiait jouer dehors. Plus maintenant. Les enfants n’ont jamais été aussi éloignés de la nature. Dans une époque de surconsommation et d’urbanisation grandissante, les enfants d’aujourd’hui ont de moins en moins accès à des espaces verts.

Ils sont friands de télévision et d’ordinateur et souvent privés d’activités libres à l’extérieur pour des raisons de sécurité. Beaucoup d’enfants ont un horaire surchargé, à l’image de celui de leurs parents. Ces facteurs réunis contribuent à accentuer le processus par lequel les enfants sont soustraits à leur habitat naturel. L’espèce humaine est de plus en plus coupée de l’environnement naturel dans lequel elle évolue depuis des milliers d’années. Dans The End of Nature, Bill Mc Kibben affirme : « Au fur et à mesure que la nature continuera à disparaître de nos vies, son importance première se révélera, de la même façon que nous réalisons l’importance qu’ont eue nos parents au moment où nous les enterrons ».Cet éloignement peut causer des problèmes de santé physique et de santé mentale. Plusieurs hypothèses ont été avancées qui relient l’obésité, le diabète, le déficit d’attention ou encore le stress au manque de jeux libres dans la nature. Autres conséquences négatives, les enfants ne développent pas d’intérêt pour la nature, ils ne connaissent pas les écosystèmes, même urbains, ils sont incapables d’identifier les plantes, les arbres et les animaux qui les entourent. Une expérience menée par Laure Waridel en 2002 démontrait que les jeunes Montréalais sont incapables d’identifier un merle, un geai bleu ou une hirondelle. Il est clair que plus notre contact direct avec la nature est pauvre, moins nous sommes attachés à elle. Quelles seront les répercussions écologiques de cette situation?S’ils n’ont plus de liens avec la nature, est-ce que nos enfants seront de bons gardiens de l’environnement essentiel à leur vie? (Source : « Perdus sans la nature » de François Cardinal)-30-

image