12 avril 2012
Brasserie Licorne Québec
Refaire le monde, un produit à la fois
Par: Le Courrier
Sur la photo, de gauche à droite, Michel Godin, Simon Gadbois et David Bérubé, de la Brasserie Licorne Québec.

Sur la photo, de gauche à droite, Michel Godin, Simon Gadbois et David Bérubé, de la Brasserie Licorne Québec.

Michel Godin, c’est l’âme de Brasserie Licorne Québec, installée à Saint-Hyacinthe depuis 2011. Quand les gens de Karlsberg en Europe ont voulu conquérir le marché nord-américain en 2003, il les a convaincus de le laisser créer une marque destinée spécifiquement à ce vaste territoire. C’est ainsi que les bières Boris allaient voir le jour, soutenues par l’image d’un rebelle altermondialiste auquel la clientèle cible des 18-24 ans allait rapidement s’identifier.

Le succès des bières Boris en sol nord-américain aurait pu l’inciter à s’asseoir sur ses lauriers, mais c’est bien mal connaître Michel Godin. Avoir une idée, évaluer sa faisabilité et passer à l’action sont les leitmotivs de l’entrepreneur qui s’était fait connaître en Europe, alors qu’il travaillait pour Unibroue.

En plus des bières, Brasserie Licorne Québec a développé une gamme de coolers. Elle se décline actuellement en six saveurs. Cet automne, la Vodka Boris se retrouvera sur les tablettes de la SAQ et un thé glacé a été mis en marché récemment. « Notre signature, c’est le petit format de la bouteille de bière, et notre mission, c’est l’innovation. Nous sommes des gens de défis », indique M. Godin. Ce « nous », dont il est visiblement fier, c’est l’équipe qu’il a rassemblée autour de lui. David Bérubé, chimiste de formation et maître brasseur, a fait ses premières armes au Domaine Pinnacle pendant quatre ans, avant de rejoindre Michel Godin chez Brasserie Licorne. Il est directeur général, mais aussi, créateur et « liquid designer ». Simon Gadbois, Maskoutain pure laine, est contrôleur. Il est notamment passé par le Groupe Lacasse et Olymel avant d’atterrir dans le « dream team » de Michel Godin. Depuis peu, Laurent Xavier Gilbert a rejoint le groupe. Son mandat, c’est de développer les marchés canadien, américain et celui d’Amérique du Sud.

L’aventure maskoutaine

Brasserie Licorne a acquis l’ancienne brasserie Cardinal, rue Martineau, en 2011 et la nouvelle usine a été inaugurée en septembre.

« La synergie qu’on a perçue dans le milieu, l’appui qu’on a obtenu pour élaborer notre projet et les partenaires de choix qu’on y a trouvé, tout ça a contribué à faire en sorte qu’on s’installe ici. Si c’était à refaire, nous n’hésiterions pas une seconde », précise M. Godin. Les bières Boris sont toujours produites en Alsace, faute d’espace à l’usine de Saint-Hyacinthe, mais cette situation ne durera pas. Dès septembre 2012, les activités du centre de distribution de Laval seront transférées ici et la Brasserie, qui compte actuellement 25 employés, triplera sa superficie au cours des prochains mois. Brasserie Licorne investira près de 2,4 M$ pour modifier certains équipements et ainsi produire une plus grande proportion de produits embouteillés. « Après l’agrandissement, nous deviendrons la 5 e plus grande brasserie au Québec », mentionne Michel Godin. Personne chez Brasserie Licorne ne dévoilera les recettes des produits, mais celle du succès de l’entreprise est simple. « Il faut des gens qui ont une vision, le goût de travailler ensemble, passionnés et qui n’ont pas peur des défis », résume Michel Godin. Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Brasserie Licorne Québec Dirigeants : Michel Godin et David Bérubé Année de fondation : 2002 Municipalité : Saint-Hyacinthe Secteur d’activité : biotechnologie et agroalimentaire Site Internet : www.biereboris.com

image