9 novembre 2017
entre les lignes
Réflexions postélectorales
Par: Le Courrier

Voici en bref et en vrac quelques observations inspirées des résultats aux élections municipales du 5 novembre à Saint-Hyacinthe et dans la MRC.

Publicité
Activer le son

Mes prédictions ont été quasi parfaites, même si la réélection du maire Corbeil n’a pas été une partie de plaisir. J’avais prédit que deux conseillers sortants étaient dans le trouble et qu’une défaite d’Alain Leclerc serait à classer dans le rayon des surprises de taille. Sylvie Adam, Jacques Denis et M. Leclerc se sont tous fait indiquer la sortie. La lutte à trois dans leur district n’aura pas tourné en leur faveur.

  Du lot, on regrettera tout particulièrement le départ d’Alain Leclerc. Il avait un préjugé favorable envers sa ville et les Maskoutains, savait lire des états financiers et saisir les nuances des conventions collectives et des régimes de pension. Il a peut-être été victime de sa personnalité, forte et assumée. Heureusement, le retour de l’increvable Bernard Barré nous permet d’anticiper, comme toujours, quelques manchettes savoureuses.

 Un petit conseil à ceux et celles qui voudront se faire élire dans quatre ans. Abonnez-vous dès maintenant au COURRIER pour suivre l’actualité municipale, suivez avec intérêt les séances publiques du conseil et annoncez publiquement vos intentions un bon six mois avant novembre 2021. Six semaines avant les élections, ça ne fait pas sérieux.

 Dans la catégorie Je ne l’ai pas vu venir et elle non plus, je placerais sans hésiter la défaite de la mairesse Raymonde Plamondon à Saint-Valérien.
Dans la catégorie C’est plate pour Infoman, il faut souligner la victoire du maire Gilles Carpentier et de tous les candidats de son parti à Sainte-Marie-Madeleine. Espérons que ce soit le présage d’un temps nouveau et d’assemblées de conseil civilisées. Le projet de fusion avec le village aura peut-être enfin la possibilité d’être étudié et débattu au mérite au conseil, avant d’être tranché par l’ensemble des citoyens. 

image