11 septembre 2014
VW GTI 2015
Reine du plaisir!
Par: Marc Bouchard
Photos VW Canada

Photos VW Canada

Photos VW Canada

Photos VW Canada

Photos VW Canada

Photos VW Canada

Je connais peu de gens qui sont capables de lever le nez sur une VW GTI. Que l’on soit ou non partisan de la marque allemande, la petite voiture à hayon reçoit l’approbation générale. Son plaisir de conduite fait l’unanimité chez ceux qui ont eu l’occasion de s’asseoir derrière son volant, et la nouvelle mouture de la petite bombe à hayon ne démentira pas sa propre réputation.

Bombe est peut-être un peu fort dans les circonstances, puisqu’avec ses 210 chevaux, livrés avec grâce faut-il le dire par le moteur 2,0 turbo, elle fait figure pâlotte un peu auprès des autres voitures sportives qui additionnent les chevaux comme un mauvais conducteur les contraventions.

Ne vous fiez cependant pas uniquement aux apparences et aux nombres souvent trompeurs. Les cheveux sont moins nombreux, mais tellement faciles à maîtriser que la petite voiture se conduit du bout des doigts. Et comme c’est souvent le cas chez Volkswagen, elle se déplace en procurant une sensation de conduite unique. Il est vrai que la nouvelle génération a pris un peu d’embonpoint et donne au premier regard une impression de lourdeur, mais détrompez-vous. Elle a conservé sa maniabilité et son plaisir.

Il faut dire que la boîte manuelle 6 rapports offre des changements rapides et faciles, que l’embrayage est dosé juste ce qu’il faut pour le rendre plaisant, et que la direction est sans conteste, d’une grande précision.

Quant à ceux qui craindraient l’apparition d’effet de couple dans le volant – pour ceux que la chose intéresse, sachez que l’effet de couple est cette désagréable sensation dans le volant que la voiture veut prendre une autre direction que celle que l’on souhaite sous l’effet de la puissance – il est contrôlé par la présence d’un différentiel autobloquant XDS+ monté à l’avant. Tout se maintient alors sous contrôle, sans mauvaises sensations.

Confort quand même

Malgré ses prétentions sportives, prétentions qu’elle réussit bien à accomplir faut-il le rappeler, la VW Golf GTI offre quand même un remarquable confort, et suffisamment d’espace, pour une voiture de sa catégorie.

Cas vécu : pour des raisons personnelles, je devais me rendre à Montréal en compagnie de mes beaux-parents et de Chérie. Si mes proportions horizontales se sont un peu élargies avec les années (lire ici que j’ai pris un peu de poids), je ne suis pas le seul. Mon beau-père est en effet un imposant homme de plus de 6 pieds et de quelques centaines de livres. Ce sont les deux mastodontes de service qui ont pris place à l’avant, sans jamais ressentir le moindre problème d’espace pour les bras ou les jambes. À l’arrière, Chérie et belle-maman, profitant de meilleures proportions personnelles, ont aussi apprécié la randonnée sans jamais se plaindre. Bref, la GTI a fait ses preuves.

Malgré tout ce poids embarqué, la petite voiture n’a jamais couiné d’inconfort, prenant les bosses et les incidents de la chaussée avec grâce et sans faire souffrir les occupants. Les suspensions ont aussi bien réagi, réussissant même à contrôler les transferts de poids en virages plus appuyés.

Pour ceux que la chose inquiète, sachez que je n’étais pas non plus envahi par le verbiage des passagères arrière : le système Audio Fender a permis de faire apprécier sa sonorité à beau-papa, mélomane averti, même si l’ergonomie n’est pas le point fort de la bête. Mes gros doigts ont souvent cherché la bonne touche pour commander à la fois la climatisation, la musique ou la navigation, tous installés dans un écran au coeur de la planche de bord.

Physiquement, précisons que la GTI présente des pare-chocs plus agressifs que sa version plus régulière, et se reconnait au premier coup d’oeil avec ses jantes uniques et tellement spectaculaires. Mais elle ne renie pas pour autant son appartenance à la famille et affiche clairement une calandre proche de la Golf plus traditionnelle. Les connaisseurs, cependant, vous regarderont conduire avec délice et un sourire de satisfaction quand vous passerez devant eux.

La VW Golf GTI n’est pas spectaculaire au premier regard, ni même quand on la conduit. Mais derrière son volant, le plaisir est tel qu’il est difficile de ne pas sourire.

Fiche techniqueForces :– Moteur dynamique – Suspensions agréables – Direction amusante Faiblesses :– Prix d’achat – Ergonomie – Super obligatoire Fiche technique :Moteur : 2,0L L4 Turbo Puissance : 210 chevaux Couple : 258 li-pieds Transmission : Manuelle à 6 rapports Entraînement : Traction Suspension : Indépendante Roue : 17 po Consommation : Ville (L/100km) : 9.4; Autoroute (L/100km) : 6.9 Prix : à partir de 32 895 $

image