4 avril 2013
Élections municipales 2013
Réjean Pion ne sera pas candidat
Par: Le Courrier
Réjean Pion ne sera pas candidat à la mairie cet automne.

Réjean Pion ne sera pas candidat à la mairie cet automne.

Réjean Pion ne sera pas candidat à la mairie de Saint-Hyacinthe aux prochaines élections municipales, cet automne, mais il ne met pas une croix définitive sur un retour à l’Hôtel de Ville lors d’un prochain scrutin.

Après s’être accordé une période de réflexion au cours des derniers mois, l’ex-conseiller municipal a pris la décision de poursuivre son mandat à la direction de la Régie intermunicipale des déchets d’Acton et des Maskoutains, pour y mener à terme les nombreux projets dans lesquels il est engagé.

« J’ai la politique dans le sang, a-t-il rappelé en expliquant sa décision au COURRIER, alors ce n’était pas un choix facile à faire. J’avais le goût, mais ce n’était pas le moment. »Le nom de M. Pion circulait depuis plusieurs mois comme un sérieux prétendant au poste de maire de la Ville de Saint-Hyacinthe. « Au cours des derniers mois, une dizaine de personnes par semaine venaient m’en parler. Beaucoup de collaborateurs potentiels se sont manifestés. Tout ça a rendu la réflexion plus difficile, car selon moi, il faut justement que les idées et les appuis viennent de l’extérieur pour réussir en politique. On ne doit pas imposer les choses. Je sentais les gens derrière moi. »En plus de l’enthousiasme qui l’anime face aux projets de la Régie, M. Pion estime aussi qu’il n’avait pas la disponibilité nécessaire à ce moment-ci pour occuper la mairie. C’est que bientôt, voyez-vous, il sera grand-papa pour la première fois. « Pendant mes 12 ans au conseil municipal, j’ai été moins présent pour mes gars. On a eu beaucoup de bon temps quand même, mais j’étais pris presque tous les soirs. Avec l’arrivée d’une petite puce, j’ai envie de me rendre plus disponible pour elle et pour la famille. »Il faut dire qu’au cours de ces années passées à titre de conseiller municipal, M. Pion n’a pas chômé, cumulant avec ses collègues les décisions importantes : gestion de la crise du verglas, fusion municipale, négociation pour redéfinir le Service des loisirs, passage de la Sûreté municipale à la Sûreté du Québec. « Ce fut des années riches en expériences et où les occasions de côtoyer les citoyens et de mettre en valeur ma ville se sont faites nombreuses », se souvient-il.

Rendez-vous en 2017?

À la barre de la Régie des déchets, M. Pion a accompli un travail colossal en cinq ans, améliorant les services tout en réduisant les coûts.

« La population ne le réalise pas, mais nous sommes un modèle à suivre au Québec en matière de gestion des matières résiduelles. Nous sommes souvent cités en exemple, mais il y a encore beaucoup de pain sur la planche. »En plus de diriger la Régie, M. Pion est aussi président de l’Association des organismes municipaux de gestion de matières résiduelles et il siège depuis quatre ans au Comité aviseur qui conseille le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs en la matière. « J’ai encore les deux pieds en politique, que ce soit au niveau provincial ou au niveau local, puisqu’on travaille étroitement avec chacune des municipalités des MRC d’Acton et des Maskoutains. Je suis fier de ma région et j’aime être au service des citoyens », a-t-il dit.Aussi sa candidature à la mairie pourrait bien n’être reportée que de quelques années. « On évaluera en temps et lieu la situation pour la prochaine élection. On ne peut jamais dire « fontaine je ne boirai pas de ton eau », surtout quand ça concerne un milieu qu’on aime à ce point », a-t-il conclu.

image