21 mars 2013
Renée Martel : libre de vivre
Par: Le Courrier
Renée Martel sera en spectacle, le vendredi 29 mars, au Centre des arts Juliette-Lassonde, dès 20 h.

Renée Martel sera en spectacle, le vendredi 29 mars, au Centre des arts Juliette-Lassonde, dès 20 h.

Ce sont des soirées riches en émotion que s’apprête à vivre Renée Martel, les 28 et 29 mars, alors qu’elle sera en prestation à Drummondville, sa ville natale, suivie de Saint-Hyacinthe, ville où elle réside depuis 2009. Sur les planches du Centre des arts Juliette-Lassonde, elle présentera le spectacle Une femme libre pendant lequel elle interprétera quelques chansons tirées de son nouvel album du même nom et une rétrospective de ses 60 années de carrière.

Publicité
Activer le son

Si la chanteuse éprouve encore de l’anxiété à se produire à domicile, cela risque d’être fort émotif pour la « reine du country » qui chantera devant amis et famille alors qu’elle vient tout juste de terminer des traitements de chimiothérapie préventive de sept mois reliés à un possible cancer du foie.

« Cela a été très difficile, confie Renée Martel. Aujourd’hui, ma priorité est ma famille. Je suis récemment grand-mère pour la deuxième fois. On vient tout juste de fêter les 15 mois de Noah et cela fait juste augmenter mon désir de m’occuper de ma famille. »C’est dans cet esprit, ce désir de liberté, que Renée Martel a choisi et interprété les chansons de son plus récent album, sorti en janvier 2012. Un album qui représente la femme qu’elle est devenue et sur lequel elle s’est permis de nombreuses collaborations, dont Richard Séguin, Paul Daraîche, Daniel Lavoie et Linda Lemay, et un rêve de jeunesse.« Je suis très contente parce que ce sont tous des auteurs-compositeurs qui m’ont approchée eux-mêmes. Il n’y a que Pierre Flynn que j’ai approché parce que c’est un rêve de jeunesse et cela a donné un duo fantastique avec la chanson Nous vivons », raconte la chanteuse.Pour la réalisation, c’est sur Marc Pérusse, qui a également signé la réalisation de l’album Héritage, que Renée Martel a arrêté son choix. Pourquoi changer quand on a trouvé chaussure à son pied?« Quand on a une belle famille, on ne la change pas, lance-t-elle. Marc et moi travaillons bien ensemble et tant que cela va bien, j’ai une loyauté envers mes collaborateurs et ils le savent », explique-t-elle.Que ce soit son auteur-compositeur « fétiche » Nelson Minville qui lui a composé la chanson Une femme libre et avec qui elle collabore dans le cadre d’un nouvel album ou avec les musiciens qui l’accompagnent en tournée, dont son fils, ou encore, le chef d’orchestre Marc Beaulieu qui la suit dans ses tournées depuis 20 ans, mais de qui elle devra malheureusement se passer cette année, René Martel aime s’entourer de personnes qu’elle apprécie et qui l’aiment. C’est dans cet esprit que la chanteuse a mené ses 60 années de carrière.

image