12 août 2021
Avec l’arrivée d’une école au Domaine sur le vert
Réorganisation du territoire scolaire
Par: Eliane Tremblay-Moreau

Le territoire des écoles primaires du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe est redessiné comme-ci. Photo Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe

En vue de la construction de la nouvelle école du Domaine sur le Vert, le conseil d’administration du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) propose son plan de réorganisation de l’offre de service des écoles primaires de la ville de Saint-Hyacinthe qui sera effectif dès la rentrée 2022.

Publicité
Activer le son

« Le scénario adopté récemment constitue le plan final de réorganisation des services. Il est le fruit d’une vaste démarche de planification et de consultation à laquelle ont notamment participé les directions et les conseils d’établissements ainsi que les citoyens de la ville de Saint-Hyacinthe », indique la régisseuse aux communications du CSSSH, Isabelle Ricard.

La nouvelle école

La nouvelle école primaire comblera le déficit de locaux dans les écoles. Elle allègera aussi les écoles en vue de l’implantation du préscolaire 4 ans qui doit se poursuivre dans l’ensemble des établissements. Le redécoupage des territoires impliquera les écoles Bois-Joli– Sacré-Cœur, Douville, Lafontaine, Saint-Charles-Garnier, Saint-Sacrement et Saint-Thomas-d’Aquin.

L’école du Domaine sur le Vert priorisera les élèves résidant à distance de marche de l’établissement. Les enfants demeurant dans le quartier du Havre des Dominicains, qui fréquentent actuellement l’école Saint-Thomas-d’Aquin, seront redirigés vers cette nouvelle construction. Celle-ci abritera 439 élèves répartis en 24 groupes. Il y aura deux groupes de préscolaire 4 ans, trois groupes de préscolaire 5 ans, treize groupes de primaire régulier, deux groupes d’anglais intensif et quatre groupes d’enseignement structuré individualisé.

La réorganisation

Plus en détail, ce sont 79 élèves de l’école Saint-Charles-Garnier et 204 enfants de l’école Saint-Thomas-d’Aquin qui seront transférés vers la nouvelle école. Quelque 19 jeunes de l’école Saint-Sacrement seront dirigés vers l’école Saint-Thomas-d’Aquin et 39 élèves de l’école Bois- Joli–Sacré-Cœur vers l’école Lafontaine. Un seul élève provenant de Saint- Thomas-d’Aquin sera dirigé vers l’école Douville.

« Le plan de réorganisation a donc été conçu pour éviter que des élèves “marcheurs”, donc ceux qui sont déjà à proximité de l’école qu’ils fréquentent présentement, soient déplacés vers la nouvelle école », mentionne Isabelle Ricard.

Il y aura aussi la fin du bassin commun entre les écoles Bois-Joli–Sacré-Cœur et Lafontaine puisque les enfants du secteur de l’Impasse Eugène-Tremblay pouvaient choisir de fréquenter l’une ou l’autre des écoles.

Afin de permettre aux élèves de 6e année touchés par ces redécoupages de secteurs de terminer leur parcours scolaire dans la même école, la politique sur l’admission et inscription des élèves en formation générale sera modifiée et adoptée à l’automne 2021. Cependant, il y aura des coûts supplémentaires reliés au transport scolaire, car des circuits d’autobus devront être ajoutés.

Adaptation scolaire

L’offre de service en adaptation scolaire sera également modifiée. « Le comité de l’adaptation scolaire est d’avis que les besoins de ces élèves seraient mieux desservis en les regroupant dans une même école, assurant ainsi un continuum de services pour cette clientèle », explique Mme Ricard. Les deux groupes d’enseignement structuré individualisé de l’école Assomption seront dirigés vers la nouvelle école et la classe d’enseignement personnalisé de l’école Lafontaine sera déplacée à l’école Des Passereaux.

image