13 février 2020
Retour en force de l’hiver
Par: Olivier Dénommée

Une quantité importante de neige est tombée sur la région de Saint-Hyacinthe vendredi, causant des désagréments à bien des piétons et des automobilistes qui n’ont pu rester chez eux. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La situation dans les stationnements publics était chaotique vendredi soir et certains véhicules ont été laissés sur place pour la nuit… ce qui leur a valu une contravention. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Malgré un début d’hiver hâtif, la saison froide avait été plutôt clémente pour la région jusqu’à présent… Du moins, elle l’était jusqu’à la tempête de vendredi qui laisse encore des traces dans les rues de Saint-Hyacinthe! Cette fois, la neige semble là pour rester, prévient le chroniqueur météo Michel Morissette.

Publicité
Activer le son

Michel Morissette a noté que pas moins de 55 cm de neige sont tombés sur la région maskoutaine le 6 février en soirée et le 7 février (dont 45,6 cm vendredi seulement), une quantité de neige supérieure à ce qui avait été prévu par les météorologues. « Ajoutons à cela la neige qui est tombée lundi [10 février], cela donne un total de 70 cm en très peu de temps. Il s’agit de la plus forte accumulation de neige depuis la tempête du 14 mars 2017, date de la paralysie sur l’autoroute 13. »

Si la région accusait un retard « d’une cinquantaine de centimètres » de neige depuis le début de l’hiver à cause d’un mois de janvier anormalement doux, la dernière bordée a suffi pour rattraper et même dépasser la normale de saison : en date de mardi, 197 cm de neige sont tombés sur la région maskoutaine depuis le début de l’hiver.

Déneigement (toujours) en cours

Près d’une semaine après le début de la tempête, les déneigeurs n’ont toujours pas fini de ramasser la neige de plusieurs rues, surtout résidentielles. C’est normal vu les circonstances, assure Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe. « Nous n’avons pas été pris par surprise par la tempête de vendredi, mais avec cette quantité de neige, l’opération déneigement n’est toujours pas terminée et ne s’achèvera probablement pas avant 10 jours », avait-elle commenté mardi après-midi, rappelant les normes empêchant les déneigeurs de travailler trop d’heures consécutives pour assurer leur sécurité et celles des citoyens.

Cela veut donc dire que la prochaine bordée de neige, attendue aujourd’hui [jeudi], s’ajoutera à celle qui n’a pas pu être ramassée plus tôt. « La Ville est débordée en ce moment, la neige de lundi était déjà de trop », remarque M. Morissette, qui précise toutefois que Saint-Hyacinthe n’est pas moins efficace que des villes comme Drummondville ou Granby, elles aussi prises avec un important défi en matière de déneigement depuis vendredi.

Autre mauvaise nouvelle : l’hiver est loin d’être terminé selon les observations du chroniqueur météo. « On attend encore une bonne quantité de neige en février. On n’a pas fini de pelleter à Saint-Hyacinthe », résume-t-il.

image