18 janvier 2018
Groupe hommage à Harmonium
Revivre L’Heptade 40 ans plus tard
Par: Olivier Dénommée
Les sept musiciens de Premier Ciel se sont donné comme défi de faire revivre L’Heptade tel qu’il a été interprété sur scène par Harmonium. Photo Claudine Dumont

Les sept musiciens de Premier Ciel se sont donné comme défi de faire revivre L’Heptade tel qu’il a été interprété sur scène par Harmonium. Photo Claudine Dumont

Bien des nostalgiques considèrent L’Heptade comme un des albums québécois les plus importants jamais enregistrés. Plus de 40 ans après sa sortie, cet album double de 85 minutes marque toujours l’imaginaire et a pour toujours consolidé la réputation d’Harmonium. Cela explique le zèle dont a fait preuve le groupe hommage Premier Ciel, qui promet de recréer intégralement cet album mythique sur scène.

Le chanteur et guitariste Mathieu Grégoire a longuement parlé du dévouement qu’impliquait de faire revivre L’Heptade sur scène. « On a choisi de reprendre les versions enregistrées en tournée, qui sont musicalement plus engagées, plus rapides, plus vivantes… »
En tout, Premier Ciel a pris entre 4 et 6 mois pour peaufiner le spectacle qu’il présente maintenant à travers le Québec, dont le 25 janvier à Saint-Hyacinthe. « Louis Valois et Monique Fauteux (tous deux membres du groupe ayant participé à l’enregistrement de L’Heptade) sont venus assister à quelques sessions pour nous coacher sur quoi ne pas faire », précise M. Grégoire qui affirme que le projet a également eu l’aval de Serge Fiori, même si ce dernier n’a pas été impliqué directement. « Il a vu le spectacle, et on sait qu’il aime ce qu’il entend. Pour nous, c’était important d’avoir son accord. » Surtout, il assure ne jamais tomber dans l’imitation.
Progressif méditatif
Le spectacle s’adresse bien sûr aux puristes qui gardent un agréable souvenir de L’Heptade ou de son rendu en live, mais aussi à ceux qui n’ont pas eu la chance de voir Harmonium sur scène avant que le groupe se sépare en 1978. « On parle d’un album qui plaît aux amateurs de musique progressive, mais aussi de musique “méditative” », estime Mathieu Grégoire. Sa chanson préférée de l’album? « “Lumière de vie” est une chanson de haute voltige vocale, où je suis seul sur scène avec ma guitare. Je peux presque entendre le cœur des gens battre dans la salle. »
La performance de Premier Ciel sera aussi agrémentée de quelques succès tirés des deux premiers albums d’Harmonium, après avoir joué intégralement L’Heptade. Le chanteur-guitariste précise que le choix des chansons varie selon l’énergie que transmet la salle. « Parfois on y va avec “Histoires sans paroles”, d’autres fois on sent que les gens veulent entendre “Dixie” », explique-t-il.
Les sept musiciens de Premier Ciel donnent rendez-vous aux mélomanes maskoutains le jeudi 25 janvier à la Salle Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde et promettent que personne dans la salle n’en sortira déçu. Le spectacle est prévu à 20 h.

image