21 novembre 2013
Complexe C.-A.-Gauvin
Rien ne va pour Gymnaska
Par: Le Courrier

Engagé financièrement dans la transformation du stade C.-A.-Gauvin en un centre multisports de 4,1 millions $, selon les prévisions, le club Gymnaska-Voltigeurs se demande aujourd’hui dans quelle galère il s’est embarqué avec la Ville de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Les responsables du club ont appris tout récemment que le coût estimé de leur part du projet serait dépassé de 25 % et qu’en plus, Gymnaska allait se retrouver avec des installations qui ne lui conviennent pas, parce qu’elles ne respectent pas les plans initiaux.

Devant une telle situation, la présidente du Club, Geneviève Drolet et la directrice générale, Nancy Houle, se sont présentées devant le conseil municipal, lundi soir, pour tenter d’obtenir des correctifs ou, à tout le moins, des explications.« J’aimerais savoir pourquoi nous n’avons pas été avisées avant », a questionné Nancy Houle, après avoir exposé aux élus ce qui allait de travers dans ce projet. Gymnaska doit occuper près de 15 000 pieds carrés dans l’aréna réaménagé, de même qu’une nouvelle section de 5 000 pieds carrés construite à ses frais à un coût d’abord estimé à 500 000 $. Mais le dépassement anticipé vient tout changer. « Pour nous, c’est 132 000 $ de plus », a signalé la directrice.Elle a aussi expliqué que dès le départ, il avait été prévu qu’une fosse permettant, pour des raisons de sécurité, de surbaisser des trampolines à la hauteur du plancher serait creusée dans la partie agrandie. Or, déplore-t-elle, les travaux de pieutage et d’excavation pour les nouvelles fondations sont pratiquement achevés, et rien n’a été fait pour la fosse.« Pour nous, c’est très important d’avoir ça, mais la construction est commencée depuis deux ou trois semaines et le projet de fosse a été retiré parce que le coût serait trop élevé, le budget est dépassé », a indiqué Nancy Houle, résumant les mauvaises nouvelles qu’elle a reçues du service des Loisirs.En fait, ce n’est que le 8 novembre qu’elle a été avisée par téléphone que la fosse était rayée du projet, mais que le coût de l’agrandissement allait quand même grimper de 500 000 $ à 632 000 $, à un taux de financement non plus de 2 %, mais de 3 %. Pour obtenir une fosse, Gymnaska devait accepter sur-le-champ de payer 150 000 $ de plus, ce qui porterait sa facture totale à 782 000 $, avant financement.« La question des fosses, c’est un « plus » au projet », a admis lundi soir le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau. Il a expliqué que le projet C.-A.-Gauvin évoluait rapidement et qu’il y avait « des choix déchirants à faire ». Il a aussi invité Mme Houle à adresser ses questions au directeur du service des Loisirs, Michel Robidoux. « M. Robidoux est là pour répondre à vos questions », a-t-il dit.Quelques conseillers se sont aussi exprimés sur le sujet, après quoi le maire a promis de bien se documenter avant d’apporter des réponses. « On vient d’arriver (les nouveaux du conseil), on va s’informer, » a-t-il assuré.

844 000 $

Interrogée par LE COURRIER, Nancy Houle a précisé qu’au départ, il avait été prévu que Gymnaska verse sa part de 500 000 $ sur une période de 15 ans à raison de 40 000 $ par année, ce qui fait 600 000 $ au total avec les intérêts.

Mais avec un projet d’agrandissement de 632 000 $, sans la fosse, la facture passera à 42 200 $ par année durant 20 ans, ce qui portera la dépense totale à 844 000 $, frais de financement inclus. Mme Houle a fait valoir devant le conseil que pour un modeste club de gymnastique, ce n’était pas rien. À noter que les autres clubs sportifs qui emménageront à C.-A.-Gauvin y seront logés tout à fait gratuitement.

image