12 janvier 2012
Un quart de million pour la recherche contre le cancer
Robert Patenaude, d’un défi à l’autre
Par: Le Courrier

Fin septembre, le docteur Robert Patenaude dirigeait une équipe de 80 cyclistes et coureurs dans le cadre du Défi Persévérance, une collecte de fonds annuelle au profit de la recherche contre le cancer. Quelque 250 000 $ plus tard, 105 km à vélo et un demi-marathon derrière le stéthoscope, l’urgentologue de l’Hôpital Honoré-Mercier est loin de s’offrir un repos bien mérité.

Publicité
Activer le son

Pour une deuxième année, l’Institut de recherche en immunologie et cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal, dont il est porte-parole, s’associait aux Défis Vélo-Mag Shawinigan du Parc de la Mauricie l’automne dernier.

Chercheurs, étudiants et employés de l’IRIC, mais aussi survivants du cancer et gens d’affaires étaient épaulés dans cette épreuve sportive par les champions olympiques Jean-Luc Brassard et Jennifer Heil.Au-delà de la performance, le plus grand exploit du Défi Persévérance est de pouvoir investir les 250 000 $ amassés directement dans la recherche contre le cancer jusqu’au dernier sou. « Chaque année, le Défi permet de verser des bourses de 10 000 $ à de jeunes chercheurs qui travaillent à des projets prometteurs, explique le bon docteur. C’est une façon de garder les meilleurs chez nous, parce que la compétition entre les laboratoires universitaires est forte au niveau mondial. »Ainsi, au cours des prochains mois, 25 bourses seront distribuées. Une fois la caisse à sec, il n’en tiendra qu’au Dr Patenaude et à ses précieux acolytes de la remplir de nouveau, à coup d’exploits sportifs. « D’autres fondations amassent beaucoup plus annuellement, mais investissent jusqu’à 40 % dans les frais de gestion. Quand quelqu’un donne 10 $ à l’IRIC, il investit 10 $ dans la recherche, pas un sou de moins. »

Célébrer 30 ans de survie

Avec le Défi Persévérance 2011, le Dr Patenaude chapeautait sa quatrième collecte de fonds au profit de l’IRIC. Depuis le début de son association avec l’Institut, ses initiatives ont généré plus de 1,5 M$.

Si le Dr Patenaude se dévoue ainsi pour la recherche, c’est qu’il est lui-même un survivant du cancer. En 1981, alors qu’il étudiait en médecine à l’Université de Montréal, il recevait un diagnostic de leucémie myéloïde chronique, une maladie incurable à l’époque. L’année suivante, il était l’un des premiers Canadiens à recevoir une greffe de moelle osseuse, une opération qui lui aura finalement sauvé la vie. Le Dr Patenaude s’apprête donc à célébrer en grand le trentième anniversaire de sa greffe, en 2012; trente années pendant lesquelles il n’aura pas chômé pour s’assurer que toujours plus de Canadiens survivent comme lui au cancer. Celui qui avait remporté la prestigieuse course de voile Bermuda One-Two en 2009, et amassé par le fait même 175 000 $ au profit de l’IRIC, compte répéter ses exploits en mer cet été en participant à la mythique Transat Québec Saint-Malo, à bord de son voilier Persévérance III. Après quoi il en remettra avec un Défi Persévérance les deux pieds sur terre, toujours dans le Parc de la Mauricie, auquel il souhaite convier davantage de survivants du cancer. « Jusqu’ici, le Défi Persévérance a été compétitif. On voulait se dépasser et avoir les meilleurs chronos. Cette fois-ci, ce sera un défi de groupe, un pèlerinage que nous traverserons tous ensemble, en peloton. »

image