5 mars 2020
Incendie de la Place Frontenac
Robert St-Jean honoré
Par: Rémi Léonard

Robert St-Jean a reçu avec toute l’humilité qui le caractérise l’étoile honorifique de la Ville de Saint-Hyacinthe pour les actions posées le 27 février 2019. Il est ici entouré du maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, et du conseiller du district Cascades, Jeannot Caron. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Près d’un an jour pour jour après l’incendie de la Place Frontenac, c’est de bien mauvais souvenirs qui refont surface pour les Maskoutains, particulièrement ceux qui ont été touchés de près. À l’aube de ce triste anniversaire, un aspect plus lumineux du sinistre a tout de même été souligné par la Ville de Saint-Hyacinthe, qui a rendu hommage le 17 février à Robert St-Jean.

Publicité
Activer le son

Celui qui était alors concierge à la Place Frontenac n’a ménagé aucun effort dès les premières minutes de l’incendie pour s’assurer que tous les résidents aient quitté les lieux, et ce, en risquant ainsi sa propre vie. Son « dévouement hors du commun » a pu faire en sorte d’éviter le pire, a déclaré le maire Claude Corbeil en lui décernant une étoile honorifique pour ses actions. L’aide apportée par M. St-Jean et sa connaissance des lieux ont effectivement donné une bonne longueur d’avance aux pompiers dans leur travail d’évacuation et ont contribué au fait que, malgré le lourd bilan matériel de l’incendie, on n’a heureusement déploré aucune perte humaine.

Un super-concierge?

Même s’il a agi au péril de sa vie à cette occasion, n’essayez pas de lui parler d’héroïsme, le principal intéressé rejette catégoriquement cette étiquette. « Je ne suis pas un héros. J’ai juste fait ce que je devais. J’étais responsable de la place », a expliqué au COURRIER le concierge après la cérémonie.

Pour lui, il semble donc que de sauver des vies soit inclus dans sa description de tâches! Voilà pourquoi la directrice des communications de la Ville, Brigitte Massé, l’a présenté comme un homme « dévoué, qui ne compte jamais son temps, fiable, discret, humble » et pour qui la famille est d’une importance capitale.

Le maire Corbeil a également tenu à souligner le « soutien exemplaire » dont M. St-Jean a fait preuve envers les autres locataires sinistrés, une fois les flammes éteintes, alors qu’il se trouvait pourtant dans la même situation. De fait, il a été d’un soutien précieux au fil des semaines et des mois qui ont suivi pour ces personnes qui se sont retrouvées du jour au lendemain en situation de vulnérabilité.

Relogé depuis, Robert St-Jean attend avec impatience de retrouver son ancienne occupation. Le propriétaire de l’immeuble incendié, Patrick Dillaire, lui a en effet promis qu’il serait le concierge de la nouvelle Place Frontenac, une fois la construction achevée. M. St-Jean a bon espoir de voir le chantier débuter au printemps, a-t-il partagé.

image