25 septembre 2014
Robin investira 18 M$ dans un édifice à bureaux futuriste
Par: Jean-Luc Lorry
Le futur immeuble à bureaux qui sera construit au sein du complexe commercial M Rendez-vous Marchands utilisera la quasi-totalité des énergies renouvelables.

Le futur immeuble à bureaux qui sera construit au sein du complexe commercial M Rendez-vous Marchands utilisera la quasi-totalité des énergies renouvelables.

Les entreprises qui logeront dans l’édifice disposeront d’un vaste et lumineux hall d’entrée.

Les entreprises qui logeront dans l’édifice disposeront d’un vaste et lumineux hall d’entrée.

Le Groupe Robin vient de dévoiler la maquette d’un édifice à bureaux que le promoteur maskoutain présente comme une vitrine technologique verte et futuriste. La construction est prévue ce printemps sur les terrains du complexe commercial M Rendez-vous Marchands, situés en bordure de l’autoroute 20.

publicité

La bâtisse d’une superficie de 8 000 mètres carrés sur six étages représentera un investissement de 18 M$.

À l’instar du Holiday Inn Express & Suites, l’établissement hôtelier voisin, l’immeuble à bureaux répondra au concept de développement durable et vise la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

« Ce bâtiment ultramoderne utilisera les énergies renouvelables comme la géothermie, l’éolien, le chauffage solaire et la récupération des eaux pluviales », précise en entrevue au COURRIER, Jonathan Robin, vice-président du Groupe Robin.

Le bâtiment répondra aux critères les plus sévères en matière environnementale. Selon les estimations réalisées par le promoteur, ses caractéristiques techniques permettront d’économiser annuellement 173 tonnes de CO2, 420 000 litres d’eau potable et 2 M$ en coûts énergétiques sur une période de 20 ans.

« Cet immeuble sera technologiquement en avance de 20 ans sur ce qui se construit actuellement dans l’industrie », estime M. Robin qui semble avoir hâte que les travaux de construction démarrent.

Opposition de Beauward

Cet ambitieux projet initialement prévu en 2012 fut retardé en raison d’une action judiciaire menée la même année par les Centres d’achats Beauward, grand rival commercial du Groupe Robin à Saint-Hyacinthe.

Le propriétaire des Galeries St-Hyacinthe et de l’Hôtel des Seigneurs souhaitait invalider les règlements municipaux et ainsi empêcher la Ville d’émettre les autorisations requises au Groupe Robin. Une procédure qui fut rejetée début avril par un juge de la Cour supérieure du Québec.

« La durée de ce litige nous a permis au fil des mois de peaufiner et d’améliorer notre projet initial », mentionne M. Robin qui ne serait pas étonné de voir s’ériger prochainement un projet similaire sur le terrain de l’Hôtel des Seigneurs.

La direction du Groupe Robin n’a pas souhaité dévoiler l’identité des entreprises qui aménageront leurs bureaux dans le futur édifice. « Nos futurs locataires et propriétaires s’annonceront eux-mêmes », répond sur le sujet Jonathan Robin.

L’immeuble pourra accueillir jusqu’à 350 employés qui disposeront d’un stationnement extérieur et intérieur. Toutefois, le promoteur encourage l’utilisation de la bicyclette en aménageant des vestiaires et des douches.

La bâtisse ne comportera aucun local permettant l’organisation de congrès. Une salle de conférence pourra être partagée entre les différentes entreprises qui logeront dans l’édifice.

image