19 avril 2018
Les 22 et 23 mai
Rock N’ Time double le plaisir!
Par: Olivier Dénommée
Le présentateur officiel de Rock N’ Time V, Mario Lagacé de Lagacé Transport, est entouré de cinq des sept musiciens du groupe : Patrick Lajoie, Stéphane Tessier, Maryse Dubé, Pierre Denoncourt et Jean-Denis Major. Absents : Richard Bourret et Annie Messier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le présentateur officiel de Rock N’ Time V, Mario Lagacé de Lagacé Transport, est entouré de cinq des sept musiciens du groupe : Patrick Lajoie, Stéphane Tessier, Maryse Dubé, Pierre Denoncourt et Jean-Denis Major. Absents : Richard Bourret et Annie Messier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le groupe maskoutain Rock N’ Time célèbre en 2018 sa cinquième année d’existence. Pour l’occasion, les hommes et femmes d’affaires se donnent comme défi supplémentaire de remplir la salle Desjardins du Centre des arts deux soirs plutôt qu’un en plus de renouveler une bonne partie de son matériel.

Publicité
Activer le son

Les complices Richard Bourret (basse et direction musicale), Pierre Denoncourt (instruments divers et voix), Maryse Dubé (voix), Patrick Lajoie (voix), Jean-Denis Major (batterie), Annie Messier (voix) et Stéphane Tessier (guitare) reviennent sur scène les 22 et 23 mai, toujours au profit d’organismes qui touchent la population maskoutaine.

Comme en 2017, la Fondation Aline-Letendre, que le groupe soutient depuis ses débuts, ne sera pas la seule à bénéficier des fonds amassés par Rock N’ Time. Centraide Richelieu-Yamaska bénéficiera de la moitié des recettes cette année. « Il nous fait plaisir de travailler avec ces deux organismes qui couvrent une très grande partie de notre population et qui sont en lien avec la mission qu’on s’est donnée il y a cinq ans : que tous les sous qu’on ramasse avec les spectacles soient redistribués à travers le grand territoire maskoutain », a expliqué Me Maryse Dubé, avocate chez Sylvestre et Associés et porte-parole du groupe.

Voir grand

Rock N’ Time a déjà permis de remettre 125 000 $ en quatre ans à des organismes maskoutains, mais le succès grandissant du spectacle a convaincu le septuor d’avoir beaucoup d’ambition pour sa cinquième année : on espère jusqu’à 1 200 spectateurs les 22 et 23 mai, pour un objectif de 50 000 $ à remettre aux organismes bénéficiaires.
Stéphane Gagnon, président du CA de la Fondation Aline-Letendre, s’est permis une blague au sujet du groupe. « Contrairement aux Rolling Stones, ça vous a pris juste cinq ans pour faire un double show. Mais comme les Rolling Stones, vous avez un effet permanent sur nos aînés! »

Surprises et défis

Les musiciens promettent beaucoup de plaisir lors de cette édition « chic et rustique », autant sur scène que dans la salle. « On propose une musique rassembleuse, poursuit Maryse Dubé. On espère vous surprendre et on se donne quelques petits défis. » Parmi les défis évoqués, il y a le renouvellement du répertoire, composé à 50 % de nouvelles chansons encore jamais jouées par le groupe maskoutain, dont certaines plus « corsées ». « On s’est donné plus de latitude cette année dans le choix des chansons », confirme Me Dubé qui a laissé entendre que du U2 serait au programme.

Autre défi : on parle en coulisses d’une éventuelle tournée à l’automne, qui mènerait les musiciens de Rock N’ Time vers d’autres villes montérégiennes, comme Granby et Sorel, pour amasser encore plus d’argent au profit des causes endossées par le groupe.

Les billets pour les soirées du 22 et du 23 mai dès 20 h à la salle Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde sont déjà en vente au coût de 50 $ chacun. Il est notamment possible de se les procurer en ligne sur le site rockntime.ca.

image