20 août 2020
Rosalie Vaillancourt revient sur scène avec sa meilleure amie
Par: Maxime Prévost Durand

L’humoriste maskoutaine Rosalie Vaillancourt aura l’honneur de présenter le premier spectacle au Centre des arts Juliette-Lassonde depuis que la pandémie a frappé. Photo Émilie Hébert

L’honneur de lancer le retour en salle au Centre des arts Juliette-Lassonde, le 28 août, reviendra à l’humoriste maskoutaine Rosalie Vaillancourt. De surcroît, elle le fera avec sa meilleure amie, Katherine Levac, dans un spectacle inédit intitulé Moé et l’autre, créé de toute pièce dans les derniers mois.

Publicité
Activer le son

« On s’était toujours dit qu’on ferait quelque chose ensemble », lance Rosalie Vaillancourt, dont le premier spectacle Enfant roi connaissait un succès retentissant aux guichets avant que la pandémie ne frappe.

L’idée a fait son chemin durant le confinement, si bien que les deux humoristes ont décidé de s’unir en vue d’un retour sur scène, en attendant de pouvoir présenter à nouveau leur spectacle régulier. Le tout s’est matérialisé le 11 août lorsqu’elles ont présenté pour la première fois Moé et l’autre dans le cadre de trois représentations à guichets fermés au Terminal, à Montréal.

« C’est un show très féministe. On a vécu beaucoup de choses dans les dernières semaines, surtout avec les dénonciations. Ça donne un show qui est très actuel », raconte la Maskoutaine, qui avait entre autres appuyé le témoignage d’une victime dans l’histoire Julien Lacroix.

Outre la soirée à Montréal la semaine dernière, seulement trois dates en salles ont été prévues à la fin août pour ce projet éphémère, dont celle à Saint-Hyacinthe. Comme il fallait s’y attendre, le succès a été au rendez-vous au niveau des ventes, comme en témoigne la date prévue au Centre des arts qui a affiché complet, dans sa formule « distanciation », en seulement une journée.

« Ça a pris de court les autres diffuseurs, je pense. Ils ont vu que ça a vendu vite et tout le monde s’est mis à nous appeler après. Mais on ne veut pas en faire beaucoup plus. Kath va commencer L’amour est dans le pré et moi, je veux recommencer à faire mon show le plus rapidement possible. Puis je recommence à tourner pour La semaine des 4 Julie aussi, en plus d’une nouvelle web-série. »

Même si les salles pourront accueillir beaucoup moins de gens qu’à l’habitude, Rosalie est convaincue que l’ambiance ne sera pas froide et que tout le monde passera une belle soirée. « Les gens vont être au courant [de cette réalité] et je pense qu’ils vont en donner un peu plus que pas assez. »

Après des mois sans monter sur scène, l’humoriste voit l’expérience de ce spectacle comme une façon de retrouver ses repères. « C’est parfait pour ça et les gens en sont conscients. Ça fait des soirées magiques. »

Outre un bref numéro d’ouverture commun, Katherine Levac et Rosalie Vaillancourt présenteront tour à tour une trentaine de minutes de matériel. Mais l’autre ne sera jamais bien loin et ne se gênera pas pour intervenir si l’envie lui prend, affirme la Maskoutaine.

Confinement : repos et écriture

L’arrêt subit des spectacles à la mi-mars a donné un dur coup à Rosalie Vaillancourt. Les trois premières semaines du confinement, elle les a passées à dormir, avoue-t-elle. L’essoufflement des mois précédents lui est rentré dedans comme une tonne de brique. Une fois cette période surmontée, elle a dû trouver la motivation de recommencer à écrire.

« Mentalement, ça me prend la scène. J’aime écrire et pouvoir essayer mon nouveau numéro tout de suite le lendemain, sinon je trouve ça difficile d’écrire sans le présenter. C’est un gros bonbon pour moi la première fois que je le fais sur scène et là je ne l’avais pas. »

Heureusement, le fait de se mettre à écrire avec sa meilleure amie l’a aidée à rester motivée. « Écrire 30 minutes de matériel, ça peut prendre quatre, cinq ou même six mois d’habitude. C’est quand même long. Et là, j’ai tout écrit en trois semaines [pour Moé et l’autre]. Ça m’a fait découvrir que je suis capable d’écrire vite aussi. »

Rosalie a aussi profité des derniers mois pour alimenter sa chaîne YouTube avec du nouveau contenu. « La seule chose qui me restait, c’était de faire la Youtubeuse, dit-elle en riant. Je faisais le montage moi-même. Je ne pourrais pas vivre de ça, mais c’était le fun de créer par soi-même. »

Depuis que les spectacles sont permis à nouveau, la Maskoutaine a également fait quelques apparitions au Bordel Comédie Club pour le plaisir de remonter sur scène et essayer de nouveaux numéros. Elle attend maintenant avec impatience le moment où elle pourra reprendre sa tournée Enfant roi, dont des dates sont prévues au moins jusqu’au printemps 2021.

image