5 septembre 2019
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

publicité

Le maire Claude Corbeil risque fort de vouloir un exemplaire du livre Les aventures de l’Équipage Po, tome 1, un projet collectif supervisé par l’auteure maskoutaine Julie Royer. Il va pouvoir constater que son message et sa vision du Saint-Hyacinthe de demain commencent à passer auprès de la nouvelle génération de Maskoutains. Voici l’œuvre de l’auteur et illustrateur Léon Shink, 11 ans, dans le chapitre 1 intitulé « Saint-Hyacinthe en 2053 ». Non, cette œuvre de fiction n’a pas été commanditée par Groupe Sélection.

Dans la catégorie des faveurs obtenues, un gros merci aux employés des Travaux publics de la Ville de Saint-Hyacinthe qui ont corrigé rapidement le nid-de-poule de l’avenue Bienville, près du Cégep de Saint-Hyacinthe. Le cratère en question avait fait l’objet du pissenlit de la semaine dans l’édition du 8 août.

Le Centre d’expertise et de formation sur les intégrismes religieux (CEFIR) lancera un projet de recherche visant à dresser un portrait de la mouvance d’extrême droite au Québec et à mieux comprendre les raisons qui influencent l’adhésion à ces groupes. Il profitera d’une subvention de 304 000 $ du Fonds pour la résilience communautaire afin de mener ces travaux à terme. Pourquoi vous en parler? C’est que le CEFIR est issu d’un partenariat entre le Cégep Édouard-Montpetit, les Cégeps de Saint-Hyacinthe et de Saint-Jean-sur-Richelieu et le Collège militaire royal de Saint-Jean.

image