3 octobre 2019
rumeurs &indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Non, il ne s’agit pas d’un montage. Une bûche de bois (!) reposait vraiment entre ciel et terre sur la rue Bernier à Saint-Hyacinthe. Elle y sera restée quatre mois, avant que la Ville de Saint-Hyacinthe daigne la déloger cette semaine, à la suite d’un message et d’une photo envoyés par LE COURRIER.

Quand on se compare, on se console. Il est bon de savoir que la ville de Saint-Hyacinthe est parfois vue comme une référence dans quelques domaines. Récemment, l’offre de piscines publiques et le centre aquatique de Saint-Hyacinthe ont été cités en exemple du côté de Trois-Rivières, tandis qu’à Drummondville, lors d’une tribune publique organisée par la municipalité, un citoyen a parlé du centre-ville maskoutain comme d’un endroit invitant, « avec des trottoirs larges où les gens aiment aller. »

Nos plus sincères condoléances à Monique Laliberté, contrôleur de DBC Communications, qui a eu la douleur de perdre son père Marcel. Il s’est éteint samedi dernier à Acton Vale à l’âge de 91 ans. Ses funérailles seront célébrées vendredi en l’église Saint-André d’Acton. Nos meilleures pensées accompagnent toute la famille Laliberté.

Nos condoléances également à Mgr Christian Rodembourg à la suite du décès de sa mère survenu à Bruxelles le 18 septembre. Une célébration aura lieu à sa mémoire le 6 octobre à 17 h à la cathédrale de Saint-Hyacinthe.

image