12 décembre 2019
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Le nom de notre ami Roger Sylvestre, ex-directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe, est revenu dans l’actualité ces derniers jours. Retraité, il avait été élu conseiller municipal à Saint-Élie-de-Caxton au cours de la dernière année. Or, il vient de remettre sa démission, invoquant des raisons professionnelles et son manque de disponibilité lié aux différents mandats de consultant qu’il reçoit.

Sachez que tout ne tourne pas rond au royaume de Fred Pellerin. La Municipalité fait l’objet d’une enquête de la Commission municipale du Québec et du commissaire à l’intégrité municipale et aux enquêtes. Quatre employés municipaux et trois élus ont remis leur démission depuis environ un an là-bas. Puisque M. Sylvestre était aux premières loges lors des sagas qui ont ébranlé son cégep pendant le règne de Jean G. Barbeau, puis au CLD des Maskoutains et à la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale où il a été administrateur et trésorier, on le comprendra de se tenir loin de la controverse une fois à la retraite. Il a déjà donné!

En passant, pour ceux et celles qui se poseraient encore la question, on vous rappelle que le directeur général actuel du Cégep de Saint-Hyacinthe est Emmanuel Montini, nommé à ce poste en février 2018. Disons que M. Montini semble plus discret que ses prédécesseurs, ce qui n’est pas forcément un défaut. D’ailleurs, sur le site Web du Cégep, en dehors du bottin, trouver le nom ou un mot du directeur général, ou encore la composition du conseil d’administration de l’établissement, relève de l’exploit.

image