7 mai 2020
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

À la suite du décès de la conseillère Nicole Dion Audette, notre ami Bruno Beauregard a mis en ligne son reportage sur la page Facebook de NousTV. C’est sur cette publication que Donald Poirier a eu l’idée (déplacée) de proposer ses services. Voici, tel quel, le message qu’il a partagé à cette occasion : « Bonjour à tous, et mes sympathies à tout la famille et les amies de Nicole Dion-Audette, je me propose pour être le remplaçant pour le siège de conseiller à l’attente d’une élection partielle gratuitement et les rémunérations du poste de conseiller seront donnés à une fondation du cancer. Je suis les dossiers depuis plusieurs années, et un maskoutain de souche, et 2 fois je me suis présenté au élection municipale en 2016 et 2017 dans le secteur St-Sacrement. Je c’est que c’est pas évident avec le covid-19 de prendre une décision pour la ville, pour ça que je ne propose comme un bénévole. » Certains pensent que l’endroit et le moment étaient mal choisis pour une telle déclaration et qu’il devrait être disquaifié d’office…

À ce propos, il se pourrait que les citoyens du district Hertel-Notre-Dame soient orphelins de conseiller pendant un bon moment. En temps normal, une élection partielle devrait être tenue dans un délai de quatre mois après la vacance du poste. Or, en temps de COVID-19, rien ne va plus. Québec devrait donner des directives aux municipalités qui sont dans cette situation à la fin du mois de juin. Dans le meilleur des cas, une élection pourrait avoir lieu à l’automne, mais comme les élections générales sont prévues pour novembre 2021, il y a fort à parier qu’on décide de repousser le tout à ce moment. Depuis le temps qu’on souhaite un conseil à 10 conseillers plutôt qu’à 11, voilà l’occasion de tester le tout.

image