9 juillet 2020
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Nos prières ont été exaucées! La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a annoncé le week-end dernier que les organismes municipaux peuvent à nouveau tenir les séances du conseil ainsi que toute forme d’assemblée publique en présence des citoyens, et par le fait même des journalistes. À la Ville de Saint-Hyacinthe, les grandes retrouvailles auront lieu à la séance du lundi 3 août.

Un arrêté de l’ancienne ministre de la Santé et des Services sociaux permettait depuis le mois de mars aux conseils municipaux de siéger à huis clos. Le vocabulaire est important. Permettre n’a jamais voulu dire obliger. Les municipalités y ont vu pour la plupart une obligation.

LE COURRIER profite de l’accalmie estivale reliée à la pandémie de la COVID-19 pour revenir à ses pratiques habituelles à l’égard de son site Internet et de l’accessibilité à ses contenus. La mise à jour du contenu reprend sa cadence régulière d’avant la crise. Les amorces des nouvelles sont accessibles à partir du jeudi midi. Pour lire les textes intégraux de l’édition du jeudi, il faut attendre au lundi suivant. Seuls les textes d’opinion et d’humeur sont disponibles de façon intégrale dès la mise à jour du site. Nos archives restent accessibles en tout temps.

Pour remplacer le journaliste sportif Maxime Prévost-Durand pendant ses vacances estivales, notre rédacteur en chef n’a pas eu à chercher trop loin. À quelques occasions, vous pourrez donc apprécier les reportages de son fils Félix-Antoine Bourassa. Un duo père-fils dans la salle de rédaction marque sans doute une première dans la longue et riche histoire du Courrier de Saint-Hyacinthe. La pomme n’est pas tombée loin de l’arbre…

image