16 juillet 2020
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Le dossier des camions de cuisine de rue, les fameux food trucks, n’est pas totalement terminé, même si la Ville de Saint-Hyacinthe a répété son désir de faire appliquer la réglementation qui interdit leur présence en tout temps sur les terrains publics ou privés, sauf exception. Une pétition circule actuellement afin de demander à la Ville de revenir sur sa décision, du moins pour cette saison, en les autorisant. En début de semaine, cette pétition avait recueilli plus de 2000 signatures.

Sur sa page Facebook, Le Mec & Cheese a dénoncé, la semaine dernière, la visite d’un inspecteur du Service de l’urbanisme à son camion pendant qu’il effectuait un contrat de service traiteur à l’Hôpital Honoré-Mercier, un type d’activités qui devrait pourtant être accepté selon la réglementation de la Ville. Le propriétaire du food truck, Francis Veilleux, n’a pas été tendre. « Je ne m’excuse pas de t’avoir dit de decalis*** et me laisser travailler suivi du paquet d’insultes. […] Tu es pas assez intelligent pour avoir lu la réglementation de la ville ou on t’a demandé de venir me harceler? » Il demandait aussi à la Ville de s’assurer que ses inspecteurs connaissent bien le règlement en question.

En raison d’un problème lié à un changement de programme informatique servant à la mise en page du journal, des textes de notre édition papier du 9 juillet ont malencontreusement été amputés de quelques mots. La version complète de nos reportages se trouve sur notre site Internet. Nos équipes ont réussi à corriger cette défaillance technique pour l’édition de cette semaine. Nous sommes désolés pour tous les inconvénients causés par cette situation.

image