1 octobre 2020
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Ne reculant devant aucun effort pour informer la population maskoutaine, l’équipe de rédaction du COURRIER, avec à sa tête l’éditeur Benoit Chartier, a voulu savoir si le restaurateur Paul-Émile Parenteau disait vrai la semaine dernière au sujet des similitudes entre les sauces et salades des restaurants Ti-Père, Parenteau et Excellence. Vu la petite histoire des trois établissements, elles découleraient toutes du livre de recettes de la mère de M. Parenteau. « Il y a peut-être eu de petites variantes au fil des ans, mais pas tant que ça je dirais. C’est pas mal du pareil au même partout », estimait le restaurateur d’expérience.

Dans une dégustation digne de l’émission L’épicerie, nous avons testé les sauces fortes à poulet ainsi que les salades de chou des trois rôtisseries. Conscients que tous les goûts sont dans la nature, l’idée n’était pas de couronner les meilleures, mais plutôt de vérifier si elles portent un même ADN et si les nostalgiques de Ti-Père auront des alternatives valables après sa fermeture. À cette question, la réponse est positive. Sans être identiques, les trois sauces fortes et salades partagent certaines similitudes et elles sont toutes savoureuses.

Parmi nos observations, la salade de chou du Ti-Père se démarque davantage des deux autres tant au niveau du goût que de la texture, voire de l’allure générale plus effilochée que coupée. Du côté des sauces fortes, celle du Ti-Père nous est apparue plus sucrée, tandis que celle d’Excellence laisse une finale légèrement plus vinaigrée au niveau des papilles. Au chapitre de la présentation, il est quand même assez difficile de départager le contenu une fois les quarts de poulet sortis des boites de livraison. À ce chapitre, c’est à s’y méprendre. Faites le test chez vous!

image