12 novembre 2020
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

La station-service Crevier et le dépanneur qui lui était rattaché sont fermés depuis deux bonnes semaines déjà du côté du quartier La Providence à Saint-Hyacinthe. Les identifications ont été retirées et les pompes condamnées. Le siège social de Crevier a confirmé au COURRIER en début de semaine que cette fermeture était définitive. Le restaurant de la bannière Valentine, qui loge dans le même immeuble, poursuit pour sa part ses activités réduites, en respect des normes dictées par la santé publique.

Ainsi donc, les élus de la Ville de Saint-Hyacinthe ont décidé qu’il n’y aurait pas d’élection partielle pour pourvoir le poste de conseiller du district Hertel-Notre-Dame, poste vacant depuis le décès de Nicole Dion Audette en avril dernier. Ils continueront donc de fonctionner à 10 conseillers et un maire encore une autre année, un autre vieux fantasme du conseiller de La Providence, Bernard Barré. Les règles du jeu ayant été dictées par Québec, ils avaient le choix d’agir ainsi ou pas. Voter en temps de pandémie est un exercice démocratique possible, on l’a vu aux États-Unis. Plus près de nous, il y aura une élection partielle du côté de Sorel-Tracy les 12 et 13 décembre pour pourvoir un poste de conseiller de quartier.

La récente sortie du conseiller Barré au sujet de la sélection d’une candidate de l’extérieur au détriment d’un candidat local au poste de greffier de la Ville de Saint-Hyacinthe continue d’alimenter la réflexion et les commentaires au sujet du préjugé favorable ou pas accordé aux candidatures locales. On raconte qu’au moment de procéder aux embauches de coordonnateurs ou coordonnatrices de loisirs, les Loisirs de La Providence ne seraient pas toujours une référence en matière d’embauche locale.

image