26 novembre 2020
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

La petite Cantine Chez Nous de Yolande Gendron a disparu du paysage de l’avenue Saint-Louis. Jeudi dernier, elle n’a pas résisté longtemps au pic des démolisseurs, à peine le temps d’assembler un club sandwich. La Ville de Saint-Hyacinthe, qui a versé un dédommagement à celle qui a opéré sa cantine pendant 47 ans, profitera de cet espace pour reconfigurer l’intersection par l’ajout d’un trottoir. La cantine avait fermé ses portes en octobre.

La Ville de Saint-Hyacinthe poursuivra-t-elle ses acquisitions dans le secteur de la gare de VIA Rail? La question se pose. Après avoir acquis les immeubles de la Coop aux p’tits soins et de l’Association de la construction Richelieu-Yamaka ces derniers mois, la Ville pourrait logiquement être intéressée par l’immeuble du Bar Grand Tronc de l’avenue Laframboise. Il vient d’atterrir sur le marché de la revente. Son propriétaire en demande 575 000 $ plus les taxes applicables.

L’organisme Le Phare, Saint-Hyacinthe et régions, qui apporte son soutien à l’entourage d’une personne souffrant d’une problématique de santé mentale, ne mène actuellement aucune campagne de sollicitation téléphonique auprès des entreprises maskoutaines. Il a tenu à faire cette mise au point pour éviter toute confusion après avoir appris qu’une telle campagne était menée par l’organisme Le Phare Enfants et famille de Montréal.

Vu sur Facebook, le message de Maxime Cayer, un designer graphique spécialisé dans la création de sites web et la gestion des médias sociaux, qui annonce qu’il sera candidat à la mairie de Sainte-Marie-Madeleine aux élections de novembre 2021. Ses priorités? La gestion prudente des taxes, le bien-être des citoyens et la transparence de l’administration municipale. C’est parti!

image