29 avril 2021
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

La turbulence générée par les départs et arrivées, puis par la réorganisation orchestrée à la direction des Services juridiques et à la greffe de la Ville de Saint-Hyacinthe vient de profiter à l’ancienne directrice retraitée du service. Appelée en renfort, Hélène Beauchesne a fait un Pierre Gabrielli d’elle-même, en référence à son ancien collègue qui a lui aussi profité de contrats de services donnés à la pièce après son départ à la retraite du Service de génie. Dans le cas de Mme Beauchesne, elle a reçu des honoraires de 4257 $ pour son travail de deux semaines effectué entre le 22 mars et le 2 avril. Reste à savoir si sa précieuse expertise sera requise d’ici les élections de novembre.

Publicité
Activer le son

Parlant de ça, la Ville de Saint-Hyacinthe a confié à la firme Innovision + l’impartition des services et ressources technologiques nécessaires à la bonne tenue de l’élection municipale du 7 novembre. Un premier montant de 19 861 $ (30 % du total) lui a été versé.

Dans la catégorie insolite, sachez que la capture d’un rat musqué près du centre communautaire Douville a engendré une dépense de 126,47 $! Non, ce n’est pas le coordonnateur et conseiller municipal André Beauregard qui a traqué l’animal!

Le Journal de Montréal vient de publier la 10e édition du palmarès des villes du Québec où il fait bon vivre, en collaboration avec la firme de sondage Léger. Saint-Hyacinthe se classe au 37e rang des 100 villes où les habitants sont les plus heureux, elle qui figurait au 29e échelon en 2019. C’est la municipalité de Shefford qui semble être la référence dans le domaine du bonheur.

image