21 janvier 2016
Sa famille sous le choc
Par: Le Courrier

Encore sous le choc de la mort inexpliquée de sa mère, Gabriel Laviolette, le plus jeune fils de Diane Ferron, a tenu à lui rendre un vibrant hommage lundi soir sur sa page Facebook, dont en ­voici des extraits.

« Il va sans dire que la mort de Diane nous choque tous au plus haut point et que la tristesse est immense pour toute la ­famille. Nous nous portons bien malgré la situation et nous restons forts et unis malgré tout. Le mystère des derniers jours entourant sa mort est encore entre les mains des enquêteurs. Il semble qu’elle soit décédée d’une façon sereine, ce qui nous apaise un peu.

« Diane adorait plus que tout sa ­famille, enfants et petits-enfants. Je la voyais régulièrement et je me rappellerai toujours son accueil quand j’arrivais chez elle avec ses « Bonjour! Bonjour! Entre! » et son beau sourire. Elle ­s’assurait toujours que j’allais bien. […]

« Elle avait un tempérament des plus positifs, elle aimait la vie et elle se faisait toujours belle et chic. Aimée de tous, elle traitait tout le monde avec amour et respect. C’était une grande dame ­charmante pour tous ceux qui la connaissaient. Retraitée depuis l’été passé, elle voulait en profiter au maximum et elle a pu faire trois voyages en quelques mois. Elle est partie beaucoup trop tôt rejoindre mon père que nous aimions tant. Ils veillent maintenant sur nous avec leur amour éternel.

« J’aimerais souligner le professionnalisme et l’humanisme de la Sûreté du Québec qui ont été efficaces dès le ­signalement de sa disparition ainsi que de l’hôpital Honoré-Mercier. Merci ­aussi à mes amis qui se sont tous portés volontaires pour nous aider, ce fût ­apprécié.

« Lorsque nous aurons des nouvelles pour les funérailles, je les partagerai entre autres sur sa page Facebook. […] En mon nom et celui de toute la famille, merci à vous et merci Diane, tu nous manques et nous t’aimons tous très fort. »

image