3 novembre 2011
Sécurité Incendie
Saint-Barnabé Sud en réorganisation
Par: Le Courrier

Manque d’assiduité aux exercices, vieillissement de la brigade, désuétude du matériel : tout n’irait pas pour le mieux au Service de sécurité incendie de Saint-Barnabé-Sud et la situation qui prévaut suscite la grogne parmi les pompiers.

« Nous sommes la risée des pompiers de la MRC », a résumé Benoit Gaudette, jeune lieutenant de la brigade de Saint-Barnabé-Sud, en exposant le problème au COURRIER. Sa plus grande crainte, c’est que la municipalité se tourne vers le Service de sécurité incendie de Saint-Hyacinthe pour obtenir la desserte, ce qui signifierait la dissolution de la brigade locale. « Le maire a envoyé une lettre à Saint-Hyacinthe », affirme-t-il.

Le maire de Saint-Barnabé-Sud, Richard Leblanc, reconnaît qu’il existe certaines lacunes dans le service et qu’un coup de barre doit être donné. « Il y a des pompiers qui ne sont pas assidus aux pratiques, ça crée de la frustration chez les plus jeunes et je les comprends. Nous sommes en restructuration, nous devons faire du remplacement d’effectifs. Il y a des pompiers qui sont en service depuis au-delà de 30 ans et qui souhaitent être remplacés. Ces deux dernières années, le recrutement n’a pas été positif, mais cette année, à notre grande surprise, huit candidats se sont manifestés », a indiqué le maire Leblanc.Mais il n’a pas nié que d’autres scénarios que le maintien du service de sécurité incendie et son renforcement pourraient être envisagés. « On pourrait être desservi par Saint-Hyacinthe, mais aussi par Saint-Hugues ou Saint-Jude, qui sont deux autres municipalités bien organisées en sécurité incendie. Mais nous n’avons eu aucune rencontre à ce sujet. »Ce que son conseil souhaite, dit-il, c’est la mise en place d’un service fonctionnel qui puisse répondre aux attentes du ministère de la Sécurité publique. « Si tu offres le service, il faut que ce soit un service efficace », conclut-il.

image