21 juin 2018
Saint-Barnabé-Sud, plus verte de 200 arbres
Par: Le Courrier
Une vingtaine de bénévoles ont participé au projet de reboisement de la municipalité de Saint-Barnabé-Sud en collaboration avec Arbre-Évolution et le Comité des Citoyens et Citoyennes pour la Protection de l’Environnement Maskoutain.

Une vingtaine de bénévoles ont participé au projet de reboisement de la municipalité de Saint-Barnabé-Sud en collaboration avec Arbre-Évolution et le Comité des Citoyens et Citoyennes pour la Protection de l’Environnement Maskoutain.

Le 2 juin, une plantation de 200 arbres a été complétée aux différents parcs municipaux de Saint-Barnabé-Sud en compagnie de plus de 20 bénévoles grâce à une subvention de 1 400 $ du Programme de Reboisement Social et d’un investissement de 1 200 $ de la municipalité.

publicité

Le Comité des Citoyens et Citoyennes pour la Protection de l’Environnement Maskoutain (CCCPEM) s’est montré d’un grand support pour la coordination du projet et la mobilisation des bénévoles.

L’objectif recherché par la plantation des arbres au terrain des loisirs et du parc du 175e ainsi que derrière le centre communautaire est d’améliorer le brise-vent existant en comblant les trous et en ajoutant une deuxième rangée d’arbres et parfois même une troisième. Trois arbres ont été ajoutés au centre du parc du 175e afin de remplacer certains des arbres matures existants en fin de vie.

Une association entre quatre entités

À la suite de l’initiative du CCCPEM, la municipalité de Saint-Barnabé-Sud a déposé une demande de soutien au Programme de Reboisement Social dans le cadre de l’appel de projets de l’hiver dernier. Arbre-Évolution, qui développe ce Programme depuis 2014, propose un modèle novateur capable d’injecter facilement des fonds privés dans des projets de verdissement portés par les communautés.

« Nous obtenons des contributions en provenance d’organismes et de PME qui veulent réduire leur empreinte carbone. On leur offre un service de compensation par des activités de reboisement social dans les collectivités », précise Simon Côté, coordonnateur d’Arbre-Évolution Coop de solidarité.

La subvention du Programme pour le projet de Saint-Barnabé-Sud provient de la Fondation Paul-Gérin-Lajoie, une ONG québécoise active à l’étranger qui compense les émissions de GES d’une partie de ses déplacements aériens.

Le CCCPEM crée des projets d’agriculture urbaine à Saint-Hyacinthe depuis plusieurs années. En 2018, il a reçu le soutien financier du Fonds de développement rural de la MRC des Maskoutains pour développer l’agriculture communautaire dans les municipalités rurales de la MRC.

Dans le cadre de ce projet, Saint-Barnabé-Sud installera six bacs de légumes à partager au terrain des loisirs, les plates-bandes de la municipalité ont été enjolivées par des bénévoles, une classe verte extérieure sera aménagée au parc du 175e et une activité de troc de végétaux et une distribution de plants de légumes et de fines herbes a eu lieu récemment devant la bibliothèque municipale.

Le Programme de reboisement social s’est inséré parfaitement parmi ces projets d’agriculture communautaire. La plantation d’arbres a permis d’augmenter la participation citoyenne, la visibilité et la durabilité de l’ensemble des projets.

image