31 octobre 2019
Saint-Damase : Agropur scelle le sort de sa fromagerie
Par: Jean-Luc Lorry

L’usine Agropur de Saint-Damase, qui était bien connue sous le nom de Fromagerie Damafro, fermera définitivement ses portes en mars 2020. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Tout espoir de poursuivre la fabrication de fromage de chèvre à l’usine Agropur de Saint-Damase s’est envolé. La direction du géant de l’agroalimentaire a mis un terme aux discussions engagées depuis plusieurs mois avec les Producteurs de lait de chèvre du Québec.

publicité

« La Coopérative continuera de prendre du lait de chèvre jusqu’à la fin de décembre tel qu’entendu avec les Producteurs de lait de chèvre, et la production de l’usine cessera définitivement en mars 2020 comme prévu », a annoncé dernièrement Agropur, par voie de communiqué.

Selon l’entreprise, « Agropur a exploré différentes avenues et mis des efforts afin d’identifier des projets viables économiquement pour justifier de garder l’usine de Saint-Damase ouverte, mais aucune n’a pu se concrétiser ».

L’usine d’Agropur à Saint-Damase transforme environ 1/5 du marché du lait de chèvre produit au Québec.

Fin septembre 2018, Agropur prenait la décision de fermer son usine de Saint-Damase entraînant la mise à pied d’une centaine de travailleurs. La direction avait expliqué ce choix difficile par l’impossibilité de conclure une entente à long terme avec les employés syndiqués de la fromagerie.

La fabrication des fromages à pâte molle qui se faisait dans cette usine a été depuis transférée dans les installations modernisées d’Agropur de Saint-Hyacinthe.

Seule la production de fromage de chèvre, comme la marque maison Chèvre des Alpes, s’est poursuivie à Saint-Damase. Les quelque 25 employés affectés à cette tâche ont d’ailleurs renouvelé leur contrat de travail en avril pour une durée de cinq ans. « Les employés affectés pourront se prévaloir des programmes disponibles, comprenant la possibilité de postuler à des postes dans d’autres lieux de travail de l’entreprise, des indemnités de départ et un programme d’aide pour les employés et leur famille », précise Véronique Boileau, vice-présidente des communications d’Agropur.

Du côté du syndicat, on demeurait optimiste pour la suite des choses dans le contexte d’une nouvelle convention collective. « Cette décision nous surprend, indique Yves Dupont, représentant syndical des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC). Nous pensions qu’il y avait un projet viable dans cette usine. Ce dossier représente une longue agonie. »

Une rencontre entre les parties syndicale et patronale est prévue début novembre.

Future vocation de l’usine?

Le maire de Saint-Damase, Christian Martin, se dit déçu par la décision d’Agropur de fermer l’ancienne Fromagerie Damafro qui a été de nombreuses années l’un des fleurons industriels de la municipalité, au même titre qu’Exceldor et Spécialités Lassonde. « Nous attendons de connaître le positionnement de l’entreprise pour le futur de cette usine. Si Agropur souhaite s’en départir, nous allons faire des démarches auprès de Développement économique de la MRC des Maskoutains (DEM) pour promouvoir cette disponibilité industrielle », mentionne le maire Martin en entrevue au COURRIER.

Interrogé sur le dossier, le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, André Barnabé nous a référé à André Charron, directeur général de la MRC des Maskoutains. Finalement, le micro a été tendu à Pierre Genesse, commissaire industriel au développement économique de la MRC des Maskoutains. « Si l’on regarde cela avec du recul, c’est dommage. À notre niveau, nous n’avons pas de contacts réguliers avec Agropur. Je ne pense pas que cette usine restera vide longtemps », considère Pierre Genesse.

Celui-ci assure que la Municipalité de Saint-Damase pourra compter sur sa collaboration dans le cas où Agropur compterait mettre en vente ses installations.

La Fromagerie Damafro a été fondée en 1984 par la famille Bonnet, d’abord par l’acquisition de la fromagerie Clément à McMasterville, puis en 1985, par l’achat d’une usine vacante à Saint-Damase.

Agropur a mis la main sur la Fromagerie Damafro en novembre 2013.

image