24 octobre 2019
Élections fédérales 2019
Saint-Hyacinthe-Bagot revient au Bloc
Par: Le Courrier

Simon-Pierre Savard-Tremblay

Après un flirt néodémocrate qui aura duré huit ans, de la victoire de Marie-Claude Morin en 2011 à cette défaite de Brigitte Sansoucy lundi soir, le comté de Saint-Hyacinthe-Bagot a décidé de renouer avec le Bloc québécois.

publicité

L’histoire d’amour du Bloc avec les électeurs du comté remontait à la victoire d’Yvan Loubier en 1993 et avait perduré jusqu’à la défaite d’Ève-Mary Thaï Thi Lac en 2011, après sept victoires bloquistes consécutives dans la circonscription.

Lundi soir, la victoire du bloquiste Simon-Pierre Savard-Tremblay n’a fait aucun doute. Lors du dépouillement des quelque 247 bureaux de scrutin, il n’a jamais tiré de l’arrière ni été inquiété lui qui a mérité 41,4 % des appuis. Son couronnement était chose faite une trentaine de minutes à peine après la fermeture des bureaux de vote à 21 h 30, grâce à une écrasante majorité d’environ 11 167 voix sur son plus proche rival, le libéral René Vincelette. Il faut préciser que les chiffres rendus publics par le directeur général des élections ne sont pas encore officiels puisque le résultat d’un des 247 bureaux de scrutin du comté tardait à être connu. Après le dépouillement des 246 bureaux, Savard-Tremblay avait obtenu 22 995 votes comparativement à 11 828 pour le libéral.

La députée sortante du NPD, Brigitte Sansoucy, avait réussi à coiffer le candidat conservateur Bernard Barré en troisième place. Mme Sansoucy avait reçu l’appui de 10 212 électeurs contre 8024 pour le conservateur et conseiller municipal à la Ville de Saint-Hyacinthe. En bas de classement, la candidate verte Sabrina Huet-Côté avait obtenu 2000 votes et le candidat populaire Jean-François Bélanger à peine 484. En termes de pourcentage du vote reçu, l’écart entre les deux premiers est de 20 %. À la dernière élection fédérale en 2015, le bloquiste Michel Filion avait obtenu 24,4 % d’appuis, avec 13 230 votes en sa faveur dans le comté.

Pendant les belles années bloquistes dans Saint-Hyacinthe-Bagot, l’appui au parti souverainiste avait oscillé entre 62,4 % à l’élection de 2004 et 42,09 % en 2007.

Autour de Saint-Hyacinthe-Bagot et sur le territoire des autres journaux de DBC Communications, signalons entre autres la victoire du chef bloquiste Yves-François Blanchet dans Beloeil-Chambly et la 11e réélection du monument bloquiste Louis Plamondon dans Bécancour-Nicolet-Saurel. Dans Shefford, l’ex-mairesse de Saint-Valérien-de-Milton, Raymonde Plamondon, n’a pu livrer le comté au NPD. Elle a terminé en quatrième place, concédant la victoire à la bloquiste Andréanne Larouche.

L’attachée politique de la députée sortante du NPD dans Saint-Hyacinthe-Bagot n’a pas fait mieux que sa patronne. Anne-Marie Saint-Germain a terminé au quatrième rang dans la circonscription de Mirabel, passée elle aussi au Bloc québécois.

Le portrait

Au Québec, le portrait général est le suivant : le Parti libéral du Canada a fait élire 35 députés, le Bloc québécois 32, le Parti conservateur du Canada 10 et le Nouveau Parti démocratique 1 seul, soit Alexandre Boulerice dans Rosemont-La Petite-Patrie.

Au Canada, les libéraux de Justin Trudeau ont réussi à sauver les meubles en terminant la soirée électorale à la tête d’un gouvernement minoritaire. Ils ont fait élire 157 députés (-20 par rapport à ce qu’il avait à la dissolution du Parlement) comparativement à 121 (+26) pour les conservateurs, 32 (+22) pour le Bloc québécois, 24 (-15) pour le NPD, trois pour le Parti vert (+1) et un (-8) indépendant. La majorité aurait été acquise à 170 députés élus. De façon générale, les commentateurs et observateurs de la scène politique accordent la balance du pouvoir au NPD.

Le taux de participation a atteint 66 % au pays et 68 % dans le comté.

image