24 juin 2021
Saint-Hyacinthe Chrysler met le cap sur Douville
Par: Martin Bourassa

Les propriétaires de Volskwagen Saint-Hyacinthe ont fait l’acquisition de l’immeuble voisin du leur, où logeait autrefois Automobiles Simard sur la rue Trudeau. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Saint-Hyacinthe Chrysler installera ses pénates dans un immeuble qui sera construit prochainement à l’intersection des boulevards Laurier et Casavant dans le secteur Douville. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le boulevard Laurier du côté du quartier Douville continue d’attirer les concessionnaires automobiles maskoutains. Après Ford, Mitsubishi et plus récemment Nissan, c’est maintenant au tour du concessionnaire Saint-Hyacinthe Chrysler Dodge Jeep Ram d’y annoncer officiellement son arrivée prochaine.
Publicité
Activer le son

Il s’installera tout juste au côté de la concession Nissan, sur un vaste terrain jusque-là à vocation agricole situé à l’intersection des boulevards Laurier et Casavant. L’ouverture est prévue pour l’automne 2022. Saint-Hyacinthe Chrysler délaissera alors la concession qu’elle exploite actuellement au coin de la rue Sicotte et du boulevard Choquette.

La nouvelle concession du secteur Douville laisse entrevoir un investissement substantiel de plusieurs millions. À lui seul, l’achat de ce terrain stratégiquement situé a nécessité une dépense de 3,7 millions de dollars (M$), selon l’acte notarié que nous avons pu consulter.

La transaction s’est conclue le 1er juin à la satisfaction des deux parties, dont Sébastien Bisaillon, président et chef de la direction du groupe Automobiles en direct, propriétaire de la concession Chrysler Dodge Jeep Ram de Saint-Hyacinthe.

Le terrain est assujetti à la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, mais bénéficie de droits acquis, aurait confirmé la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) en février 2018. Le vendeur avait de surcroît informé la CPTAQ de son intention de lotir et de vendre son terrain, ce qui lui a été accordé le 22 février dernier.

L’acheteur s’est engagé à prendre à sa charge tout le volet associé à la gestion des eaux sur le terrain où il procèdera aux travaux de construction au cours des prochains mois.

Vente à Volkswagen

L’achat d’un terrain dans le secteur Douville était la deuxième transaction immobilière d’importance associée au propriétaire de Saint-Hyacinthe Chrysler en l’espace de quelques jours à Saint-Hyacinthe. Le 28 mai, il s’est en effet départi de l’immeuble de l’avenue Trudeau qui abritait autrefois la concession Automobiles Simard. Ce sont les propriétaires de la concession Volkswagen Saint-Hyacinthe qui ont acheté leur voisin immédiat. Cette bâtisse était inoccupée et à vendre depuis plusieurs mois déjà.

La société Les Sœurs Fafard, gérée par Marie-Josée, Annie et Sylvie Fafard, a acquis l’immeuble et le terrain pour la somme de 2,1 M$. Selon le rôle d’évaluation de la Ville de Saint-Hyacinthe, la valeur estimée de cette propriété était de 1,5 M$.Pour financer cette acquisition, Crédit VW Canada, le bras financier de Volkswagen Canada, a consenti un prêt hypothécaire de 1,9 M$ à la société Les Sœurs Fafard.

Invitée par LE COURRIER à préciser ses intentions relativement à cette acquisition, Annie Fafard a mentionné qu’il s’agissait de la première étape d’un plan de plus grande envergure, maintenant que le terrain de jeu du concessionnaire s’est agrandi. Au cours de l’été, Volkswagen Saint-Hyacinthe compte rapatrier sur l’avenue Trudeau son atelier de carrosserie qui se trouve présentement dans le secteur Saint-Joseph. Le service d’esthétique suivra le même chemin et pourra prendre ses aises. Le grand coup sera donné l’an prochain lorsque l’on procèdera au déploiement du nouveau visage de la concession selon l’image de marque Cadre blanc. Cette opération surviendra un peu plus de 20 ans après l’arrivée de Volkswagen sur l’avenue Trudeau. Pendant ces travaux, le département des ventes pourra ainsi être relocalisé dans l’immeuble voisin qui, une fois l’opération complétée, servira à abriter les opérations du département des véhicules d’occasion de Volskwagen Saint- Hyacinthe.

Un peu d’histoire

Pour la petite histoire, c’est au printemps 2017 qu’Automobiles en direct est débarquée à Saint-Hyacinthe en achetant Saint-Hyacinthe Chrysler, Automobiles Simard et Automobiles 116 à Douville, des mains de Richard Chagnon. Automobiles Simard avait vu le jour dans les années 1980 sous le nom Bourg-Joli Automobile. Quant à Saint-Hyacinthe Chrysler, ce concessionnaire roule sa bosse à Saint-Hyacinthe depuis 1963, d’abord sous le nom Brouillette Automobile.

image