3 novembre 2011
Ma rue, mes arbres
Saint-Hyacinthe de plus en plus verte!
Par: Le Courrier
La Ville de Saint-Hyacinthe a reçu une subvention de 15 000 $ d'Arbres Canada et de la Fondation TD des amis de l'environnement qui l'aidera a poursuivre son programme de reboisement. Nous voyons ici Marie-Christine Dubé, représentante d'Arbres Canada, Rémi Gauvin, responsable Environnement à la Ville, Claude Bernier, maire de Saint-Hyacinthe, Diane Roy, directrice de la succursale TD Canada Trust de Mont Saint-Hilaire et Normand Gagné, directeur du service à la clientèle à la succursale TD Cana

La Ville de Saint-Hyacinthe a reçu une subvention de 15 000 $ d'Arbres Canada et de la Fondation TD des amis de l'environnement qui l'aidera a poursuivre son programme de reboisement. Nous voyons ici Marie-Christine Dubé, représentante d'Arbres Canada, Rémi Gauvin, responsable Environnement à la Ville, Claude Bernier, maire de Saint-Hyacinthe, Diane Roy, directrice de la succursale TD Canada Trust de Mont Saint-Hilaire et Normand Gagné, directeur du service à la clientèle à la succursale TD Cana

Poursuivant son programme de reboisement en milieu urbain, la Ville de Saint-Hyacinthe vient de décrocher une subvention de 15 000 $ pour son projet d’accroissement du couvert forestier dans les parcs, de même que le long des pistes cyclables et des boulevards.

Cette aide monétaire lui est accordée dans le cadre du programme « Ma rue, mes arbres » parrainé par Arbres Canada avec la collaboration de la Fondation TD des amis de l’environnement. Saint-Hyacinthe est au nombre des 23 municipalités dont les projets ont été retenus, sur une centaine de demandes au total.

« Une fois de plus, nous constatons que la Politique environnementale de la Ville s’appuie sur un plan concret et dynamique. Il y a dans la communauté un engouement grandissant pour favoriser la plantation d’arbres et nous en avons mesuré l’ampleur le printemps dernier quand des arbres de belle qualité ont été offerts à prix modique », a déclaré le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, lors d’un point de presse à l’hôtel de ville.Depuis la création d’Arbres Canada en 1992, 77 millions d’arbres capables d’absorber 60 millions de tonnes de CO2 au cours de leur vie ont été plantés dans des villes et villages au pays, a signalé Marie-Christine Dubé, écologiste-forestière et représentante d’Arbres Canada. « Ajouter des arbres dans la ville, cela contribue à l’embellir et à résoudre plusieurs problèmes, comme celui des îlots de chaleur que créent les étendues de béton et d’asphalte », a-t-elle rappelé.Le responsable Environnement au Service de l’urbanisme de Saint-Hyacinthe, Rémi Gauvin, a expliqué qu’au cours des derniers mois, de 35 000 $ à 45 000 $ ont été investis sur divers chantiers dans le cadre du projet d’accroissement du couvert forestier. Les parcs Pierre-St-Germain et Gérard-Côté, les boulevards Casavant Ouest et Choquette, le terre-plein de la rue des Cascades, le stationnement Grand-Tronc et un segment des berges de la Yamaska longé par la piste cyclable sont au nombre des emplacements ciblés.M. Gauvin a également annoncé que la Ville, en collaboration avec l’Institut de technologie agroalimentaire, travaille à la création d’un circuit géoréférencé qui identifiera les arbres de la ville possédant un caractère vraiment particulier. Le vénérable colosse de la rue Girouard Ouest y figurera, bien entendu. Ce gigantesque chêne pédonculé serait âgé d’au moins 165 ans.

image