12 juillet 2012
Championnat canadien de balle lente
Saint-Hyacinthe sera représentée
Par: Maxime Desroches
Rangée du haut : Léo Brault, Martin Desnoyers, Sébastien Pinard, Richard Millier, Sylvain Lavallée, Bruno Bélanger, Marco Vertefeuille et Daniel Cadorette. Rangée du bas : Sylvain Dupont, Sylvain Archambault, Éric Chicoine et Guy Archambault. Absents de la photo : Patrice Lecompte et Jacques Malo.

Rangée du haut : Léo Brault, Martin Desnoyers, Sébastien Pinard, Richard Millier, Sylvain Lavallée, Bruno Bélanger, Marco Vertefeuille et Daniel Cadorette. Rangée du bas : Sylvain Dupont, Sylvain Archambault, Éric Chicoine et Guy Archambault. Absents de la photo : Patrice Lecompte et Jacques Malo.

Une équipe entièrement formée de Maskoutains se prépare présentement à une participation au championnat canadien de baseball balle lente, qui se déroulera à Niagara Falls, du 2 au 6 août.

publicité

Les 14 joueurs du club Les Carrières Saint-Dominique évolueront en classe 40 ans et plus. Ils seront les uniques représentants du Québec dans cette catégorie d’âge, qui au total compte 17 formations, dont la plupart proviennent de l’Ontario et des provinces maritimes.

Normalement, l’équipe de Saint-Hyacinthe aurait dû passer par des qualifications provinciales pour y accéder, mais elle était la seule en lice au Québec chez les 40 ans et plus. Guy Archambault, qui cumule les fonctions de joueur et de gérant, assure que la troupe qu’il a mise en place sera néanmoins très compétitive.« Plusieurs des membres de l’équipe ont pris part à des championnats canadiens par le passé, dont Richard Millier, qui vient d’une grande famille de joueurs de balle. On est en droit d’espérer une place dans le carré d’as, et qui sait, peut-être même la bannière de champions. »Étant donné que les matchs de balle lente donnent lieu à un nombre impressionnant de coups sûrs de part et d’autre, certains réglements seront appliqués, notamment quant au nombre de circuits dans une même rencontre. Celui-ci sera fixé à trois. Passé cette marque, chaque claque traversant la clôture sera comptabilisée comme un retrait.« C’est pourquoi la stratégie joue un rôle important quand vient le temps de monter son alignement. Il faut autant des longs cogneurs que des gars capables de placer la balle en lieu sûr. Je crois que nous avons trouvé un bon équilibre parmi nos 14 frappeurs », analyse M. Archambault.

Un commanditaire généreux

Afin de prendre part à ce championnat canadien, les membres de l’équipe ont tenu quelques levées de fonds, dont la vente de billets à des matchs du Canadien de Montréal et un souper spaghetti.

« Les Carrières Saint-Dominique sont notre partenaire principal. En plus de payer nos inscriptions, ils nous ont aussi fourni des uniformes flambant neufs. Sans leur appui, nous n’aurions pas pu vivre cette expérience. »

image