8 avril 2021
Développement économique de la grande région de Saint-Hyacinthe
Saint-Hyacinthe Technopole devient un guichet unique
Par: Jean-Luc Lorry

Le développement économique de la grande région de Saint-Hyacinthe sera assuré par l’organisme Saint-Hyacinthe Technopole, dont la gouvernance et les mandats ont été revus pour offrir un guichet unique aux entrepreneurs. Photo François Larivière | Le courrier ©

Le développement économique régional sera assuré dès le début du mois de mai par Saint-Hyacinthe Technopole, qui aura la forme d’un organisme sans but lucratif privé. Ses mandats et sa structure ont été revus pour devenir un guichet unique destiné à faciliter l’implantation ou le développement d’entreprises sur le territoire de la MRC des Maskoutains.

Publicité
Activer le son

Des représentants de la Ville de Saint-Hyacinthe et de la MRC des Maskoutains, accompagnés du président du conseil d’administration de Saint-Hyacinthe Technopole, Bernard Forget, ont dévoilé hier, mercredi, les grandes lignes de la future structure qui sera opérationnelle à partir du 3 mai.

La nouvelle entité regroupera au 1000, rue Dessaulles les services de Saint-Hyacinthe Technopole, de Développement économique de la MRC des Maskoutains (DEM) et de Forum-2020.

« Il était nécessaire de regrouper les ressources de DEM et de Saint-Hyacinthe Technopole. Une seule équipe, une seule direction générale et un seul conseil d’administration pour assurer le développement économique de la grande région de Saint-Hyacinthe », a indiqué au début de la conférence de presse Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe.

L’ensemble des responsabilités de DEM, telles que la Journée de l’emploi et les Matinées gourmandes, sera transféré à Saint-Hyacinthe Technopole, à l’exception du Fonds local d’investissement du Fonds local de solidarité.

Saint-Hyacinthe Technopole interviendra dans cinq secteurs d’activités : le développement industriel, le développement commercial, le développement touristique, le développement agricole et agroalimentaire, puis l’immigration (Forum-2020).

La nouvelle structure sera financée pour l’instant à hauteur de 47 % par des contributions de la Ville et de la MRC. L’entité juridique sera sous gestion privée. Ainsi, l’organisme ne sera pas soumis à la Loi d’accès à l’information et ne sera pas contraint de procéder par appel d’offres public pour l’octroi de futurs contrats.

Pour définir l’organisme qui prendra en main le développement économique régional, un comité de transition regroupant huit personnes avait été mis sur pied. À ce comité siégeaient des représentants de la Ville, de la MRC des Maskoutains et de Saint-Hyacinthe Technopole. « Ce comité a tenu 18 rencontres de travail durant lesquelles de multiples facettes ont été discutées », a précisé M. Bilodeau.

La nouvelle structure aura deux mandats qui seront « le développement des entreprises et le développement de l’écosystème économique ».

L’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole regroupera 19 employés à plein temps incluant ceux de DEM et de Forum-2020. Installée dans des locaux situés dans l’édifice de la MRC, l’équipe de Forum-2020 emménagera à partir du 19 avril dans la bâtisse de Saint-Hyacinthe Technopole.

André Charron, directeur général de la MRC des Maskoutains, a assuré que ce regroupement de trois organismes n’occasionnera aucune perte d’emplois.

Le capitaine du nouveau navire sera André Barnabé, actuel directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole. Dans ses fonctions, il sera assisté par quatre directeurs (industriel, commercial, tourisme et congrès, puis immigration).

« Plus que jamais, la grande région de Saint-Hyacinthe a besoin d’une équipe unie pour le développement économique sans créer de confusion. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour nos entrepreneurs », a souligné Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole.

L’organisme sera chapeauté par un conseil d’administration composé de 13 membres issus des secteurs commercial (2), industriel (2), agricole, touristique, de l’immigration et de l’enseignement supérieur en plus de compter un représentant de la Ville, un représentant de la MRC et trois administrateurs externes. Le conseil sera réduit à 11 administrateurs d’ici deux ans.

image