27 avril 2017
Immeuble industriel construit pour Zénith Lab
Saint-Hyacinthe Technopole suspend les travaux 
Par: Jean-Luc Lorry
Une pelletée de terre avait été organisée en mars 2014 pour symboliser le début des travaux de construction d’un immeuble industriel prévu pour accueillir l’entreprise Zénith Lab. Photothèque | Le Courrier ©

Une pelletée de terre avait été organisée en mars 2014 pour symboliser le début des travaux de construction d’un immeuble industriel prévu pour accueillir l’entreprise Zénith Lab. Photothèque | Le Courrier ©

La direction de Saint-Hyacinthe Technopole a suspendu jusqu’à nouvel ordre les travaux de construction d’un immeuble industriel situé dans la Cité de la biotechnologie en raison des ennuis financiers de son locataire, l’entreprise Zénith Lab. 

« Nous avons décidé d’arrêter les travaux de construction compte tenu de la hausse importante des coûts du projet. On veut laisser le temps au locataire de trouver le financement complémentaire requis », indique en entrevue au COURRIER, André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole. 

D’une superficie de plus de 25 000 pieds carrés, ce bâtiment flambant neuf doit accueillir Zénith Lab, une entreprise qui compte développer et fabriquer des produits pharmaceutiques et de santé naturels.

L’automne dernier, la direction de Zénith Lab mentionnait devoir attendre la certification de Santé Canada pour être en mesure de débuter cet été la fabrication de produits pharmaceutiques. Ce projet devait permettre la création à terme d’une cinquantaine d’emplois.

Représentant un coût de construction d’environ 8 M$, l’édifice est terminé à 90 %. Saint-Hyacinthe Technopole estime à 250 000 $ par année, le poids financier que représente pour l’organisme cet immeuble industriel présentement inoccupé. « Actuellement, notre organisme supporte le remboursement bancaire, l’assurance de la bâtisse ainsi que les coûts de chauffage et d’électricité. Ces frais sont prévus à même notre budget de fonctionnement. Nous ne sommes pas exposés à un risque financier pouvant compromettre nos opérations », assure André Barnabé.

Le financement bancaire requis pour la mise en chantier du bâtiment avait été obtenu grâce à un cautionnement municipal de la Ville de Saint-Hyacinthe de l’ordre de 4 M$. Ce projet avait été présenté et porté par l’ancien directeur général de la Cité de la biotechnologie, Mario de Tilly, peu avant sa démission.

Les travaux de construction du futur siège social et usine de Zénith Lab avaient débuté en mars 2014. Une pelletée de terre avait été organisée pour l’occasion. 

Pertes financières

Saint-Hyacinthe a déjà perdu plusieurs milliers de dollars dans ce dossier qui devait pourtant renforcer le pôle pharmaceutique de la Cité de la biotechnologie. 

Dans les états financiers 2016 de Saint-Hyacinthe Technopole, on retrouve comptabilisé dans les dépenses de la dernière année financière terminée au 31 décembre 2016, un montant de 362 880 $ à titre de créances douteuses, ce qui correspond à des loyers en souffrance. 

Une filiale du côté de La Pocatière

Malgré ses difficultés financières actuelles, Zenith Lab avait acquis en 2014 les Laboratoires du Saint-Laurent, une entreprise spécialisée en produits naturels. Cette dernière appartenait au fondateur de Zénith Lab, Roger St-Laurent, décédé en juillet 2013.

Les Laboratoires du Saint-Laurent sont situés à La Pocatière et œuvrent depuis plus de 20 ans dans le développement et la fabrication de produits naturels – suppléments alimentaires, dermo-cosmétiques, phytothérapie et homéopathie – sous forme de comprimés et de capsules.

« Depuis son acquisition par Zénith, son usine de La Pocatière a subi plusieurs transformations physiques, en plus de la modernisation des équipements, permettant ainsi d’augmenter significativement sa capacité de production », peut-on lire sur le site Internet de l’entreprise.

Du côté de Zénith Lab, on préfère réserver ses commentaires et explications. « Nous avons eu des délais au niveau des activités de l’usine », a brièvement commenté, Michel Harpin, vice-président au Développement des affaires de Zénith Lab.

En octobre, celui-ci nous avait pourtant assuré que les opérations débuteraient en octobre ou novembre. M. Harpin nous a référé au président-directeur général de l’entreprise, François Roberge, qui n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.Au début avril, la direction de Saint-Hyacinthe Technopole a repris possession de l’immeuble en demandant au personnel de bureau de quitter les lieux. L’assureur du bâtiment a requis la présence de gardiens de sécurité pour surveiller les installations. 

image