9 février 2012
Puits no 4
Saint-Liboire se heurte au Ministère
Par: Le Courrier

Le quatrième puits artésien que la municipalité de Saint-Liboire a fait creuser en 2011 dans l’espoir de combler pour longtemps ses besoins en eau potable ne pourra, finalement, jamais servir à alimenter la population en eau.

publicité

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) refuse que ce puits soit branché à l’usine de filtration municipale parce qu’il se trouve trop près du chemin de fer de la compagnie St-Laurent & Atlantique Railroad; le MDDEP considère que si un déversement de produit toxique se produisait près du puits en question à la suite d’un accident ferroviaire, il pourrait être contaminé.Le maire de Saint-Liboire, Denis Chabot, est évidemment déçu de la tournure des événements. « Il faut faire des recherches pour trouver un autre endroit. Ce sont des dépenses à chaque fois, et on ne sait jamais ce que ça va coûter au bout. Mais ça nous prend un quatrième puits, c’est sûr. Avec le développement que la municipalité connaît, il faut se sécuriser », a-t-il commenté.Le dernier puits avait été foré sur le même terrain municipal que celui où se trouve le puits no 3 et pourtant, ce puits creusé en 2004 n’a jamais inquiété le MDDEP malgré la proximité de la voie ferrée.Quoi qu’il en soit, le conseil municipal a confié à un hydrogéologue, Yves Aubin, le mandat de dénicher la nouvelle source d’eau souterraine vers laquelle sera creusé ce qui deviendra le véritable puits no 4 de Saint-Liboire. M. Aubin, qui a obtenu un contrat global de 2 842 $, vérifiera aussi la capacité des trois puits qui alimentent actuellement le réseau d’aqueduc.

image