15 mars 2018
Saint-Louis : flambée des terres agricoles
Par: Benoit Lapierre

À la municipalité de Saint-Louis, le budget 2018 se chiffre à 2 069 653 $, en hausse de 170 465 $ par rapport aux prévisions budgétaires 2017 (1 899 188 $). 

Publicité
Activer le son

Il a été élaboré dans le contexte de l’entrée en vigueur du rôle d’évaluation 2018-2019-2020, affichant des valeurs imposables de 136 942 400 $, en hausse de 32 641 100 $ (+31,2 %) par rapport au rôle 2017 (104 301 300 $). La hausse des valeurs foncières agricoles, qui est passée de 55 M$ à 83 M$, a fortement contribué à l’augmentation du rôle. Conséquemment, le conseil a réduit de 3 cents le taux de la taxe foncière générale, l’abaissant de 69,5 cents à 66,5 cents par tranche de 100 $ d’évaluation. Le taux particulier appliqué aux immeubles agricoles a aussi été ajusté à la baisse, de 66 cents à 62 cents par 100 $ d’évaluation, tandis que le taux sur les immeubles non résidentiels est ramené de 76 cents à 75 cents.

Quant à la taxe spéciale de consolidation de déficit, elle diminue de 4,62 cents à 3,53 cents. La compensation pour la gestion des matières résiduelles augmente légèrement, de 162,41 $ à 163 $ par résidence, le tarif de base pour l’eau potable reste fixé à 125 $ pour les 100 premiers m3 et passe de 62,5 cents à 63 cents pour chaque m3 excédentaire, le tarif pour l’entretien des égouts passe de 139,10 $ à 140,14 $ par propriété, tandis que la compensation dans le secteur « égout » est haussée de 320,93 $ à 330,62 $ par unité.

 Enfin, le taux d’une taxe spéciale de remboursement d’emprunt imposée à l’ensemble de la municipalité passe de 5,53 cents à 5,70 cents par 100 $. En 2018, Saint-Louis prévoit investir quelque 552 923 $ dans son réseau routier tout en profitant de l’aide financière découlant du programme de la taxe d’accise sur l’essence. 

image