8 mars 2018
Saint-Pie : gel de la taxe foncière
Par: Benoit Lapierre

À la Ville de Saint-Pie, le budget 2018 atteint 7 095 790 $, en hausse de 297 850 $ (+4,38 %) par rapport au budget 2017 (6 797 940 $).

Publicité
Activer le son

La taxe foncière générale demeure de 50,81 cents par tanche de 100 $ d’évaluation, mais rapportera néanmoins 134 194 $ de plus que l’an dernier, générant 4 057 740 $.

La taxe foncière sur les immeubles non résidentiels et les terrains vagues desservis reste de 93,56 cents du 100 $, tandis que celle relative à la dette passe de 3 à 4,3 cents. Signalons que Saint-Pie en est à la troisième année de son rôle d’évaluation 2016-2017-2018, de sorte qu’un nouveau rôle triennal sera déposé à l’automne.

Du côté des services, la plupart des tarifs n’ont pas bougé. C’est le cas des taxes pour la gestion des matières résiduelles (105 $ par unité de logement), le centre sportif et culturel (30 $ par unité), le terrain de soccer (8 $ par unité), la taxe de base pour les égouts (75 $ par unité) et le tarif complémentaire « égout » (20 cents par m3).

Les taxes pour le remboursement des emprunts « égout » et « aqueduc » augmentent légèrement, de 134 $ à 141 $ par compteur d’eau pour l’égout et de 30 $ à 42 $ par compteur pour l’aqueduc, ce à quoi s’ajoutent à nouveau 86 $ pour les immobilisations « aqueduc ».

Pour la consommation d’eau, le tarif passe de 75 cents à 76 cents par m3, ce à quoi s’ajoute un tarif inchangé de 20,49 cents par m3 pour la dette, ce qui donne un taux combiné de 96,49 cents par m3.

Au chapitre des dépenses, la Ville consacrera 150 000 $ de plus au financement à long terme (1 019 600 $ en 2018), tandis que le budget de l’administration générale diminue de 935 282 $ à 862 623 $ (-72 659 $). En revanche, l’enveloppe « sécurité publique » augmente de 1,25 M$ à 1,33 M$, en hausse de 81 851 $. « Malgré une augmentation du service de la dette qui est de l’ordre de 43,33 %, la variation du compte de taxes moyen en milieu urbain est de 2,51 % », lit-on dans les notes explicatives des prévisions.

Comme le compte de taxes d’une maison desservie d’une valeur de 238 640 $ (la moyenne) s’élevait à 1993,94 $ en 2017, il s’établit maintenant à 2044 $ (+50 $). Par ailleurs, le programme triennal d’immobilisations prévoit des investissements de 3,9 M$ en 2018, dont 1 326 850 $ pour la réfection d’une portion du rang Saint-François, projet qui doit être subventionné à 50 % via le Plan d’intervention en infrastructures routières locales (PIIRL).

Quant au projet du centre communautaire, estimé à 1,6 M$ et qui était au programme en 2017, il reste conditionnel à l’obtention d’une subvention.

image