29 mars 2012
Un système de navette sera organisé
Saint-Pie perd son unique supermarché
Par: Le Courrier

C’était la consternation, vendredi, à Saint-Pie, après que le seul marché d’alimentation de la municipalité ait été complètement détruit par les flammes. Pendant que les pompiers terminaient leur travail dans les braises encore fumantes, la municipalité pensait déjà aux alternatives à offrir pour dépanner les citoyens.

« Ce qui me fait le plus mal, c’est de voir ma grande famille sans emploi », se désolait la propriétaire de l’Inter Marché, Colette Gagnon, devant les cendres encore fumantes. Son marché d’alimentation employait 30 personnes, dont 17 étudiants pour qui elle n’avait que de bons mots. « Les choses allaient bien. Nous avions de beaux projets et une belle équipe. C’est désolant. »

C’est au petit matin, vendredi, qu’un incendie s’est déclaré dans la portion arrière de l’Inter Marché, situé sur la rue Sainte-Cécile, à Saint-Pie. Déjà, à l’arrivée des pompiers, les flammes étaient bien visibles et se propageaient rapidement dans la structure du toit. Appelés en renfort, des dizaines de pompiers de Saint-Damase, Saint-Dominique, Saint-Hyacinthe, Saint-Paul-d’Abbotsford, Saint-Valérien et Roxon Pond ont combattu le brasier. Deux grandes échelles ont été déployées au-dessus de l’édifice, mais le mal était déjà fait. Au total, les dommages sont estimés à plus de 1,5 M$.L’édifice a été complètement ravagé par les flammes. Seule la portion avant du marché d’alimentation était toujours debout, mais à l’intérieur, les allées et les caisses étaient noircies par la fumée et le sol recouvert d’eau.Le marché d’alimentation était ouvert depuis plus de 20 ans. On y trouvait aussi le service de location vidéo, un espace réservé à la Société des alcools du Québec et un comptoir Sears.L’incendie aurait pris naissance dans la salle électrique, dans la portion arrière de l’édifice qui abritait aussi l’entrepôt, les compresseurs et les réfrigérateurs. « Il s’agirait d’un problème électrique. Chose certaine, ce n’est pas un incendie criminel. »« Je ne sais pas ce qui va arriver. Je suis encore sous le choc, répétait la propriétaire. Mais c’est important que la population bénéficie d’un marché d’alimentation à proximité. Nous verrons combien de temps ça peut prendre une fois que nous aurons plus d’informations de notre assureur. »Plusieurs badauds et élèves en congé observaient toujours la triste scène depuis le parc situé juste en face en fin d’avant-midi. « C’était le seul endroit pour faire nos emplettes, a souligné Benoit Fournier, le barbier retraité de Saint-Pie. Dans une communauté comme la nôtre, c’est le genre de service de proximité dont on ne peut se passer. »

Une navette

À court terme, la municipalité de Saint-Pie compte mettre en place un service de navette qui transportera ceux qui le désirent vers les Galeries St-Hyacinthe. Une lettre a été acheminée à tous les citoyens les priant de faire connaître leur besoin en matière de transport le plus rapidement possible.

« Selon la demande, nous pourrons noliser un autobus ou encore faire appel au service de transport adapté ou au transport collectif de la MRC », a précisé la directrice générale, Dominique St-Pierre. Le maire Pierre St-Onge a également rencontré la propriétaire afin d’évaluer la possibilité d’ouvrir un comptoir d’alimentation dans l’attente de la reconstruction du supermarché. « Selon les délais d’ici la réouverture, on pourrait établir un petit marché pour les citoyens, si c’est possible, a poursuivi Mme St-Pierre. Notre priorité est de dépanner les personnes à mobilité réduite ou qui n’ont pas de voiture. Pour eux, aller faire les courses à Saint-Hyacinthe ou à Granby, c’est plus compliqué. »

image