5 avril 2018
Saint-Valérien-de-Milton : disparition de la taxe Olymel
Par: Benoit Lapierre

À Saint-Valérien-de-Milton, le budget 2018 se chiffre à 2 832 400 $, ce qui représente 116 713 $ de plus en revenus et dépenses que dans les prévisions 2017 (2 715 687 $). 

Publicité
Activer le son

Le taux de la taxe foncière générale est majoré de 58 cents à 59 cents par 100 $ d’évaluation, tandis que le taux particulier applicable aux immeubles non résidentiels passe de 95 cents à 96 cents. 

Dans le cas des immeubles détenus par des entreprises agricoles enregistrées, le taux particulier qui a été instauré pour elles en 2017 afin de contrer une forte hausse de l’évaluation des terres est haussé de 52 cents à 55 cents des 100 $ d’évaluation. 

Le taux combiné de six taxes spéciales découlant de travaux de voirie et de la réfection du barrage Georges-Maurice est ajusté de 10,71 cents à 10,8384 cents des 100 $, tandis que la compensation pour les frais d’exploitation de l’usine d’épuration est portée de 275 $ à 305 $ par unité desservie. Notons que la « taxe Olymel » sur l’agrandissement de l’usine d’épuration n’existe plus en 2018, tout comme l’emprunt qui avait été effectué dans ce dossier. 

Enfin, pour la gestion des matières résiduelles, le tarif par logement grimpe de 124,08 $ à 125,16 $. Du côté des immobilisations, Saint-Valérien a inscrit une liste de travaux projetés pour 2018-2019-2020 – agrandissement ou reconstruction de la caserne, réfection des rues du Coteau, des Cèdres, Leclerc et 1ère Avenue ainsi que le pavage de la rue des Pins et du chemin Roxton -, mais dont les coûts n’ont pas été estimés.B.L.

image