18 février 2016
Finale régionale des Jeux du Québec
Sainte-Hélène attend les karatékas
Par: Le Courrier

C’est ce dimanche 21 février qu’aura lieu la finale régionale de karaté, de style shotokan, pour la région ­Richelieu-Yamaska. En tout, ce sont 55 athlètes provenant de huit dojos de la région qui s’opposeront au Centre communautaire de Sainte-Hélène-de-Bagot afin de remporter les grands ­honneurs, en plus de démontrer que le karaté est en bonne santé dans la région.

Publicité
Activer le son

Cinq réputés senseïs supporteront leurs athlètes lors de cette compétition ­réunissant des karatékas de Granby, Saint-Hyacinthe, Waterloo, Saint-­Dominique, Saint-Liboire, Sainte-­Hélène, Saint-Simon et Saint-Jude. Même si les athlètes sélectionnés ne pourront prendre part aux Jeux de 2017, la tenue de la finale s’avère primordiale pour les années futures.

« À la suite des derniers Jeux du Québec, le karaté s’est vu évincé en raison d’un pourcentage insuffisant de régions ­participantes. Le karaté doit donc refaire ses preuves pour reprendre sa place parmi les sports reconnus. Nous ­tenons la finale régionale afin de montrer notre motivation, mais aussi pour prouver l’intérêt de la région pour le retour du karaté. Notre but est de faire un retour aux Jeux en 2019 », indique la senseï Jézabelle Legendre.

Le karaté est pourtant en excellente santé dans la région. Lors des Jeux de 2015, tenus à Drummondville, la région a pu mettre la main sur deux médailles alors que Coralie Corbeil, du Dojo de Sainte-Hélène, a récolté une médaille de bronze en kata-37 kg ­ainsi qu’une médaille d’argent en ­combat-37 kg.

« Les Jeux demeurent une compétition particulière pour les athlètes qui y ­participent. Plusieurs jeunes s’entraînent dans le but de prendre part à cet ­événement majeur. Malheureusement, ceux qui sont dans le groupe d’âge ciblé, soit les 12 et 13 ans qui ont une ceinture verte ou plus, ne pourront vivre cette magnifique ­expérience. Par contre, ils ont la chance de vivre d’autres compétitions de niveau provincial », mentionne Mme Legendre.

Dimanche dès 9 h, des karatékas de 6 à 17 ans seront en compétition sur le tatami du Centre communautaire de Sainte-Hélène-de-Bagot (421, 4e Avenue). La population est invitée à venir ­encourager les jeunes karatékas et à ­découvrir cette merveilleuse discipline qu’est le karaté.

image