15 mars 2018
Sainte-Marie-Madeleine : bas de laine de 2 M$
Par: Benoit Lapierre

À la Paroisse de Sainte-Marie-Madeleine, le nouveau conseil a adopté des prévisions budgétaires comportant des dépenses de 3 420 000 $, en baisse de 29 500 $ par rapport au budget 2017 (3 449 500 $). 

Publicité
Activer le son

Mais les revenus anticipés s’élèvent à 3 555 000 $, ce qui laisserait un excédent de 135 000 $ à la fin de l’exercice, dans cette municipalité qui possède encore 2 M$ en réserve.

Les taxes rapporteront 3 044 000 $, soit à peu près la même chose qu’en 2017, mais d’autres revenus grimpent, dont ceux générés par les droits de mutation et les transferts gouvernementaux.

Côté taxation, rien n’a bougé. La taxe foncière générale demeure la même (56 cents par tranche de 100 $ d’évaluation), et c’est la même chose pour la taxe foncière sur les immeubles non résidentiels (taux de 1,01 $ des 100 $), les terrains vagues desservis (taux de 1,12 $ des 100 $), le tarif pour la gestion des matières résiduelles (155 $ par unité de logement), le tarif de base pour l’aqueduc (215 $ par unité – sauf 178 $ au Domaine du lac Huron – et 15 $ en frais de location du compteur), la consommation d’eau excédant 50 000 gallons (2,60 $ par tranche supplémentaire de 1000 gallons), l’assainissement des eaux (100 $ par unité, plus 28 $ pour le paiement d’immobilisations).

Pour 2018, rien de majeur n’est prévu dans les dépenses en immobilisations, a indiqué le maire Gilles Carpentier.

image