4 avril 2013
Consolidation des bibliothèques
Sainte-Rosalie va de l’avant; T.-A.-St-Germain attendra
Par: Le Courrier

La Médiathèque maskoutaine pourra enfin procéder à la consolidation de son réseau de bibliothèques, projet pour lequel elle a formulé une demande d’aide financière au gouvernement du Québec en 2007.

C’est ce qu’a confirmé le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, lors d’une visite à Saint-Hyacinthe, mardi, pendant laquelle il a annoncé l’octroi d’une aide financière de 564 626 $ pour le projet dont la somme totale s’élève à près de 1,2 M$. Une nouvelle qui, depuis le temps, a évidemment été bien accueillie par le conseil d’administration de la Médiathèque maskoutaine et son directeur général, Yves Tanguay.

Le projet accepté par le Ministère n’est toutefois pas celui qui a été présenté à l’origine et pour lequel le gouvernement précédent avait octroyé la subvention de 805 000 $ en 2009. Rappelons que le conseil d’administration de la Médiathèque maskoutaine avait renoncé à cette subvention après que le Ministère ait imposé à l’automne 2011, soit trois ans après l’annonce officielle, une nouvelle condition qui empêchait la Médiathèque de formuler toute autre demande d’aide financière pour une période de 20 ans. Or, le projet subventionné étant la première étape d’un vaste projet de trois phases, le conseil d’administration avait préféré formuler une nouvelle demande dans laquelle il retirait les travaux concernant le réaménagement de la Bibliothèque T.-A.-St-Germain et du pavillon Desjardins pour se consacrer sur la Bibliothèque Sainte-Rosalie qui requérait une intervention plus urgente.« Quand le conseil d’administration a pris cette décision, c’est sûr que les besoins concernant T.-A.-St-Germain et le pavillon Desjardins étaient toujours là, mentionne M. Tanguay. Mais après avoir discuté avec la Ville, nous avons jugé que la meilleure décision à prendre était de refuser la subvention pour se consacrer sur Sainte-Rosalie et répondre à nos besoins le plus rapidement possible sans que cela compromette nos projets futurs. »

Remise à neuf pour Sainte-Rosalie

Avec la subvention de 564 626 $ du Ministère et la contribution de la Ville de Saint-Hyacinthe du même montant, le projet de près de 1,2 M$ servira entre autres à réaménager les locaux vacants situés dans l’ancien hôtel de ville de Sainte-Rosalie, adjacents aux locaux de la bibliothèque Sainte-Rosalie.

Ces travaux doubleront la superficie de la bâtisse et amélioreront l’organisation de la collection de la bibliothèque qui est passée de 17 000 documents en 2001 à plus de 50 000 cette année.Une autre partie du montant total, soit un peu plus de 300 000 $, servira à la modernisation du système d’identification des volumes avec l’implantation de la technologie d’identification par radiofréquence (RFID) dans les bibliothèques T.-A.-St-Germain et Sainte-Rosalie.« Nous aurons ainsi un système de prêts pratiquement automatisé, presque sans intervention humaine, qui nous permettra ensuite de réaffecter du personnel pour aider les utilisateurs à tirer le meilleur profit des ressources de la Médiathèque », précise Guy Gagné, président du conseil d’administration de la Médiathèque.La Ville de Saint-Hyacinthe fera connaître l’échéancier des travaux d’ici la fin du mois. Leur durée devrait s’étendre sur une période de six à huit mois.« Une fois que ce sera commencé, les travaux seront faciles à réaliser parce qu’il s’agit de rénovation. Le plus difficile est d’orchestrer le tout avec un minimum d’inconvénients », souligne Michel Robidoux, directeur du service des Loisirs de Saint-Hyacinthe.

image