20 novembre 2014
Saisir les opportunités de l’austérité : osons la créativité!
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Depuis quelques mois déjà, le Québec est dans un mode questionnement et austérité. En effet, le message général provenant du gouvernement nous interpelle continuellement sur la grande quantité de structures, sur la pertinence de certaines d’entre elles et sur la capacité financière du gouvernement à les maintenir en place. Dans des situations semblables, le mode de fonctionnement des gouvernements consiste à définir, à partir d’en haut, un nouveau modèle unique ne tenant pas toujours compte des cultures locales, régionales et des réalités distinctes.

Devant cette réalité, il est urgent de saisir le momentum de questionnement collectif pour faire émerger des solutions locales, adaptées à nos réalités et respectueuses de nos besoins.

Se mobiliser pour ne pas se faire organiser!

Au début de l’année 2014, la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains (CCILM) a lancé une invitation aux organismes de la région intéressés par le développement économique.

Tous les organismes avaient répondu à l’appel (CLD, SDC, CDC, MRC, Bureau de tourisme de Saint-Hyacinthe, Forum 2020, Ville de Saint-Hyacinthe).

Lors des rencontres du printemps dernier, nos échanges nous ont permis de remarquer que l’information entre ces différents acteurs circulait difficilement, que les missions respectives n’étaient pas si connues et comprises mutuellement. L’une des volontés communes identifiées était la pertinence de mettre en place des mécanismes de communication plus structurés et des actions plus concertées de nos organismes afin d’avoir de meilleures répercussions sur le développement économique de notre région.

Dans cette perspective, la CCILM avait même proposé le regroupement physique de certains organismes. En effet, le choix de la CCILM de mettre sa maison à vendre se situe clairement dans cet objectif de regroupement des forces économiques de la région sous un même toit. Nous croyons qu’un tel regroupement permettrait une meilleure coordination, une meilleure cohésion dans nos actions et, bien entendu, des économies d’échelle importantes.

Pourquoi ne pas imaginer un immeuble au centre-ville de Saint-Hyacinthe qui serait le guichet unique du développement économique, du soutien aux entrepreneurs, du réseautage et pourquoi pas une pépinière d’accompagnement des nouveaux entrepreneurs.

La CCILM souhaite faire partie des solutions et tend la main aux partenaires. Rappelons que la CCILM est un acteur influent du milieu depuis plus de 100 ans qui détient des compétences importantes et un fort réseau prêt à relever les plus grands défis.

En conclusion, la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains souhaite que les nouvelles structures sauront s’adapter aux besoins actuels de notre milieu, qu’elles sauront faciliter et stimuler l’économie.

image